Savoie : la station Météo France de Bourg-Saint-Maurice maintenue après les menaces de fermeture

Illustration de la station de Tignes (Savoie). / © Sylvain Muscio / MAXPPP
Illustration de la station de Tignes (Savoie). / © Sylvain Muscio / MAXPPP

La station Météo France de Bourg-Saint-Maurice (Savoie) était menacée de fermeture. Le combat des élus a semble-t-il porté ses fruits puisque l'institut météorologique a confirmé le maintien de la station lors d'une réunion.

Par F3 Alpes

Les élus locaux se sont mobilisés : maire de Bourg-Saint-Maurice, sénateur et député de Savoie... Et leur combat a semble-t-il porté ses fruits puisque la PDG de Météo France, Virginie Schwarz, a confirmé lors d’une réunion ce mercredi 20 novembre le maintien de la station, la présence de quatre agents sur le site et la construction d’un "groupe de travail pour une réflexion commune avec les collectivités locales concernées, afin de déterminer précisément les besoins futurs."

"La première manche est gagnée" se réjouit Michel Giraudy, maire de Bourg-Saint-Maurice. Première manche, car Météo France assure la présence de quatre agents sur le site pour l’hiver qui arrive. Une réflexion sera engagée à l’avenir pour discuter de l’avenir du site.

 

A quoi sert cette station ?


Ce centre a été créé dans les années 1970, suite aux deux avalanches à Val d’Isère et au Plateau d’Assy qui ont fait 111 morts. La station Météo France de Bourg-Saint-Maurice élabore ainsi les bulletins Risque Avalanches plusieurs fois par jour, grâce à la collecte des informations sur le terrain par les pisteurs.
 

"Notre vallée mérite des prévisions quasiment en direct, nous explique le maire, notamment lorsque nous avons des arrivées importantes." En effet, jusqu’à 250 000 personnes viennent skier chaque semaine sur le plateau de la Haute-Tarentaise pendant la période hivernale. "Il faut pouvoir répondre à leurs questions immédiatement. Est-ce qu’il va neiger ? Est-ce que je peux prévoir telle descente ? Y a-t-il un risque d’avalanche ? A Grenoble, on n’est pas aussi réactifs", assure-t-il.

 

Une station menacée


La station Météo France de Bourg-Saint-Maurice-Les-Arcs était vouée à fermer, ainsi que celle de Chamonix. En effet, Météo France prévoyait la suppression de 500 postes sur 3000 et un non-remplacement des départs à la retraite dans les deux stations de montagne. Une fermeture qui était incomprise en milieu montagnard, les prévisions météo se doivent d’être précises étant donné le fort risque de phénomènes naturels violents.
 

Un projet avait même été évoqué par le ministre de l’Écologie de l’époque, François de Rugy, consistant à créer un pôle de compétence spécialisé implanté à Grenoble qui aurait pris le relais au fur et à mesure des départs des agents en poste à Bourg-Saint-Maurice et Chamonix. Il n'en sera rien, du moins pour cet hiver.

 

Qu'en est-il de la station Météo France à Chamonix ?

La PDG de Météo France a visité la station de Chamonix en octobre. Dans cette station, les agents sont encore loin de la retraite et le caractère d'urgence était moins visible qu'à Bourg-Saint-Maurice. Néanmoins, la mairie de Chamonix réaffirme la nécessité de l'implantation de cette station au plus près des risques, "qui augmentent avec le réchauffement climatique" précise le directeur de cabinet du maire.

Une réunion est prévue avant la fin de l'année avec Météo France et les collectivités locales (département, région) pour discuter des financements possibles pour pérenniser la station de Chamonix. Les discussions sont en bonne voie.

Sur le même sujet

Les + Lus