Coronavirus : à Chambéry, l'école Montessori ferme définitivement ses portes

L'école maternelle et élémentaire Montessori Les Papillons a fermé définitivement ses portes ce mardi 30 juin à Chambéry. Parmi les raisons invoquées, la crise du coronavirus et le manque d'inscriptions pour l'année prochaine.

Après sept ans d'existence, l'école Montessori Les Papillons, à Chambéry, a fermé ses portes.
Après sept ans d'existence, l'école Montessori Les Papillons, à Chambéry, a fermé ses portes. © France 3 Alpes
Les Papillons n'est plus. L'école Montessori, située au nord de Chambéry, a définitivement fermé ses portes mardi 30 juin.

L'établissement, dont la pédagogie repose notamment sur l'éducation sensorielle, n'a pas survécu à la crise du coronavirus Covid-19. "Quand on est déjà très justes financièrement, qu'on n'a pas d'avance de trésorerie, une crise économique avec des familles qui ne paient plus par contrainte parce qu'elles ont perdu leur pouvoir d'achat ou qu'elles estiment qu'elles n'ont pas le service rendu et qui ont refusé de payer et des familles qui se désistent pour l'année prochaine, l'économie de l'école n'était plus tenable", se désole Frédérique Laforgue, directrice de l'école élémentaire et maternelle créée il y a sept ans et complètement autofinancée. 
 
L'école Montessori de Chambéry ferme ses portes


Une quinzaine d'inscriptions - l'année coûte 6 900 euros - manquaient pour arriver à 42 élèves, nécessaires pour que l'école soit rentable. Le déficit est déjà estimé à plusieurs dizaines de milliers d'euros, sur un budget total de 250 000 euros.

Les parents regrettent l'annonce tardive

Un vrai coup dur pour une quarantaine de familles chambériennes, qui dénoncent l'annonce tardive de la fermeture, le 27 mai. "On aurait aimé avoir un peu plus de temps, regrette Orianne Osuna-Perrin, présidente de l'Association des parents d'élèves. On sortait tous du confinement. Le confinement plus ces nouvelles-là, ça a été difficile à gérer."

Un projet est à l'étude pour une nouvelle école Montessori à Chambéry, élaboré par des parents d'élèves. Il faudra au moins un an avec qu'elle ne voie le jour.

En attendant, beaucoup d'enfants vont repartir vers l'école publique à Chambéry et ses alentours. D'autres pourraient prendre la direction de Méry, à moins de 10 kilomètres d'Aix-les-Bains, où se trouve l'école Montessori Graine d'étoile. Un établissement qui bénéficie d'un contrat avec l'Etat. Ce n'était pas le cas de la désormais ancienne école Les Papillons.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter