Coronavirus. Une troisième école fermée par précaution à Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie

L'école Montessori de Thonon-les-Bains est elle aussi fermée jusqu'à nouvel ordre, par précaution. C'est le troisième établissement de Haute-Savoie à ne pas ouvrir ses portes ce lundi. Toutes ces écoles ont été fréquentées par le jeune Britannique de 9 ans, déclaré porteur du coronavirus.

Ecole Montessori - Photo d'illustration
Ecole Montessori - Photo d'illustration © IP3 PRESS/MAXPPP
Le jeune ressortissant britannique, porteur du coronavirus, n'a passé que deux heures dans cette école Montessori de Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie mais les autorités préfèrent être prudentes.

"Il est venu faire un essai le 31 janvier", nous a expliqué Marianne Gautier, la directrice de l'école, qui a été prévenue par l'Agence Régionale de Santé ce dimanche.

La vingtaine d'enfants et les quatre enseignants de cette école doivent rester chez eux par précaution.

"Personne n'est malade, on est plutôt serein", ajoute Marianne Gautier, dont l'établissement sera fermé pendant une semaine. 

Le ministère de la Santé et la préfecture de Haute-Savoie avaient annoncé ce week-end la fermeture provisoire de deux autres établissements scolaires.

Il s'agit d'abord de l'école des Contamines-Montjoie, où l'enfant infecté est scolarisé à temps plein. L'établissement sera clos pendant une semaine.

 


Ses professeurs confinés pendant quatorze jours


Un autre établissement scolaire situé à Saint-Gervais-les-Bains est lui aussi sous le coup de cette fermeture administrative préventive.
Le jeune Britannique n'a passé qu'une journée dans cette école. Il y a suivi un cours de français il y a quelques jours.

"Cinq élèves ont été en contact direct dans le cadre du cours de français" concerné, a ajouté le maire Jean-Marc Peillex.

 
L'un des enseignants de l'élève britannique s'est présenté ce dimanche. Didier Ogiela prend en charge les enfants non-francophones, il l'a donc eu en classe pendant trois heures la semaine dernière. 

"Je suis assez serein, la prise en charge est très bien faite", a-t-il expliqué.

"Je suis confiné, je dois rester chez moi pendant quatorze jours avec le minimum de contacts sociaux", a ajouté le professeur, compréhensif. "Je pense qu'il faut le faire pour éviter de diffuser le virus. je suis bloqué chez moi quatorze jours. je crois que je vais lire", ajoute Didier Ogiela dans un sourire.
 

Une centaine d'élèves en contact avec le jeune Britannique

Un courrier de l'Éducation nationale va être envoyé aux parents ayant leurs enfants scolarisés dans ces écoles, ont également indiqué les autorités lors de la conférence de presse.
 


Au total, les autorités estiment qu'une centaine d'élèves ont été en contact avec l'enfant porteur du virus, âgé de 9 ans.

"L'objectif qui est le nôtre c’est d’éviter la propagation et de mettre en place des mesures barrière (...) Plus on va mettre des barrières, plus on minimisera le risque de contamination", a également déclaré Pierre Lambert, affirmant qu'en Auvergne-Rhône-Alpes, "la situation est maîtrisée".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société