Coupe de France : "C'est le match d'une vie", le petit club de Chambéry prêt à affronter Toulouse, tenant du titre

Le Chambéry Savoie Football accueille Toulouse, club de Ligue 1, ce dimanche 7 janvier (17h30) à l'occasion des 32es de finale de la Coupe de France. Les Savoyards pourront compter sur leur public et leur expérience dans la compétition pour réaliser un exploit face aux tenants du titre.

"On sait que ça va être difficile, on sait qu'on va devoir courir, on sait qu'on va souffrir. Mais on a envie de se qualifier." L'entraîneur du Chambéry Savoie Football, Hervé Yvars, en est certain : ses joueurs sont prêts à affronter le Toulouse Football Club ce dimanche 7 janvier (17h30) en 32e de finale de Coupe de France.

La marche va être haute pour le petit club de National 3 face aux Toulousains, tenants du titre. Mais pour l'entraîneur, il faudra se défaire de l'enjeu pour espérer prolonger l'aventure : "Je ne pense pas qu'on soit tétanisés par l'enjeu. C'est à nous, avec le staff, de dédramatiser l'événement et d'être prêts pour le match. Jouer une équipe de Ligue 1 en 32e de finale, c'est le match d'une vie. Il faut faire la part des choses. Il faudra se transcender, se sublimer et s'appuyer sur le public. Le tout sans déjouer puisque ça pourrait être difficile après."

5 000 spectateurs attendus

Pour ce match de gala, les Savoyards pourront compter sur leur public dans un nouveau stade à guichets fermés. Près de 5 000 personnes sont attendues ce dimanche. Mais les joueurs pourront aussi s'appuyer sur leur expérience en Coupe de France. L'année dernière, les Chambériens s'étaient hissés en 16e de finale face à l'Olympique Lyonnais (défaite 3-0 au Groupama Stadium. Et, lors du tour précédent, ils se sont joué de Grenoble, pensionnaire de Ligue 2.

"Le match de Grenoble nous a donné beaucoup de confiance. Cette fois, on n'est pas dupes : c'est une montagne en face de nous. C'est un ou deux échelons au-dessus de Grenoble. Mais on se dit, pourquoi pas nous ? C'est le bon moment, il y a eu le match contre Paris (défaite des Toulousains 2-0 face au PSG lors du Trophée des Champions, le mercredi 3 janvier), c'est leur reprise, ils ont d'autres échéances plus importantes que nous", estime Hervé Yvars.

Il y a une âme dans cette équipe, quelque chose qui nous tire tous.

Nikolaz Poujol, capitaine.

Le capitaine du CSF, Nikolaz Poujol, confirme : "Ça fait trois ans de suite que l'on arrive à faire des beaux parcours en Coupe de France. Je pense donc qu'il y a une âme dans cette équipe, quelque chose qui nous tire tous. La solidarité est une valeur qui incarne ce groupe et ce club."

Quant à l'expérimenté Nassim Akrour, 49 ans et ancien joueur professionnel, il faut aussi profiter de ces moments. Pour l'ancien international algérien, ces grands matches ne sont "que du bonheur". Un plaisir qu'il aimerait tout de même prolonger : "On sait qu'ils partent favoris. Il faut rester concentré le plus possible. Face à des équipes comme celle-ci, une perte de balle peut finir en but. Ça va aller très vite, il va y avoir de l'intensité", promet-il.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité