Manifestations contre le pass sanitaire : le préfet met en garde contre l'envahissement de la VRU de Chambéry

Le préfet de la Savoie appelle les manifestants anti-pass sanitaire à ne pas se rendre sur la voie rapide urbaine de Chambéry mercredi, après des incidents lors des deux premiers rassemblements. Il rappelle que ces personnes pourraient voir leur responsabilité engagée en cas d'accident.
Des manifestants contre le pass sanitaire ont occupé la voie rapide urbaine de Chambéry les 14 et 17 juillet 2021. (Illustration)
Des manifestants contre le pass sanitaire ont occupé la voie rapide urbaine de Chambéry les 14 et 17 juillet 2021. (Illustration) © Sadak Souici / MAXPPP

Les opposants au pass sanitaire prévoient une nouvelle manifestation mercredi 21 juillet à Chambéry. Un rassemblement "non déclaré", comme les deux précédents, insiste le préfet de la Savoie qui met en garde les participants sur les "risques qu'ils encourent" à se rendre sur la voie rapide urbaine (VRU) qui contourne la ville.

Lors des deux premiers rassemblements déjà, une partie des manifestants s'étaient rendus sur cet axe, "mettant en danger leur propre sécurité et celle des automobilistes", estime le préfet. Entre 4 500 et 5 000 personnes étaient présentes au plus fort de la manifestation samedi. Lorsqu'une partie des opposants au pass sanitaire s'est dirigée vers la VRU en fin de manifestation, "un accident a été évité de justesse entre un automobiliste et un manifestant".

Dans un communiqué, le préfet appelle les manifestants à ne pas se rendre sur cet axe, rappelant que "les personnes qui se rendraient sur la voie rapide urbaine et qui seraient à l'origine d'un accident seraient susceptibles de voir leur responsabilité engagée". Le départ de la manifestation sera donné devant le Palais de justice à 14 heures. En France, les manifestations anti-pass sanitaire ont réuni plus de 100 000 personnes samedi.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social covid-19 santé société vaccins - covid-19