Municipales à Chambéry : Christian Saint-André, candidat favori à la très convoitée investiture LREM

L'avocat Christian Saint-André est candidat à la convoitée étiquette LREM pour les élections municipales. / © DR / Christian Saint-André
L'avocat Christian Saint-André est candidat à la convoitée étiquette LREM pour les élections municipales. / © DR / Christian Saint-André

A Chambéry, l'avocat Christian Saint-André entend obtenir l'investiture de La République en marche pour les élections municipales de 2020, soutenu par la base locale du parti. Une démarche qui pourrait rebattre les cartes dans une ville historiquement centriste.

Par M.D. avec Jordan Guéant

A 49 ans, Christian Saint-André s'est fixé la mairie de Chambéry comme objectif à atteindre pour les élections municipales de 2020. Avocat de profession, il a présenté sa candidature officielle, appuyé par un comité de citoyens.

"Ces groupes de travail se réunissent depuis près d'un an maintenant et fonctionnent parfaitement bien avec des gens de tous les milieux, tous les horizons. Certains sont encartés politiquement, d'autres viennent de la société civile", note Christian Saint-André.
 

Avant de prétendre au siège de maire, le candidat qui vise d'abord l'investiture d'En Marche. Logique : Chambéry est une ville du centre, plutôt à gauche ou à droite selon l'alternance. Et ici, les élections européennes ont été fructueuses pour le parti de la majorité, l'étiquette est donc convoitée.

L'ancien ministre socialiste Thierry Repentin, également candidat, ne ferme pas la porte à un soutien du parti. Mais le comité local a déjà fait son choix, celui de Christian Saint-André. "On passerait d'une logique d'alternance politique à une logique de renouvellement", espère Olivier Marmet, animateur "La République en Marche" à Chambéry.

 

Développement du tourisme, nouveau plan de transports...


"L'intérêt, c'est que nous n'avons pas de gens qui ont une logique clanique, poursuit-il. On a des gens qui viendraient d'horizons différents, qui auraient des idées politiques différentes, des projets pour Chambéry qui pourraient diverger."

Alors le candidat déroule son programme. Économiquement, Christian Saint-André mise sur le développement du tourisme en valorisant le patrimoine local : le château des Ducs et les allées de la vieille ville. Et question écologie, le candidat imagine un train régulier qui desservirait l'agglomération.

"On doit inventer un système de parkings-relais massifs avec des transports cadencés, rapides, propres, sécurisés qui arrivent très vite dans le centre de Chambéry, ambitionne-t-il. Il ne faut pas perdre de vue que, par le train, on est à 7 minutes d'Aix-les-Bains, moins de 10 minutes de Montmélian." 

Face à Michel Dantin, maire sortant et figure locale d'une droite modérée, et au social-démocrate Thierry Repentin, la bataille sera serrée. Une chose semble sûre : à Chambéry elle se jouera au centre.
 
Municipales à Chambéry : Christian Saint-André, nouveau prétendant à la convoitée investiture LREM

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : connaissez-vous le jeu de la chasse aux galets ?

Les + Lus