VIDÉO. Championnat de France de chasse-neige : raclage de précision, slalom, freinage d'urgence... Les meilleurs "pilotes" s'affrontent en Savoie

Slaloms, épreuves de précision… Depuis ce mercredi 24 avril, plusieurs dizaines de candidats venus de tout le pays s’affrontent à l’occasion du Championnat de France de chasse-neige. L’évènement, qui se déroule à Chambéry, est destiné à "mettre en avant le savoir-faire des opérateurs", des femmes et des hommes au quotidien sur le terrain.

"C’est un peu stressant, j’espère que ça va le faire" sourit Aurélien, agent de la DIR en Ile-de-France. Cet opérateur scrute ses concurrents lors d’une des épreuves les plus difficiles du Championnat de France de chasse-neige : un slalom au cours duquel les candidats doivent passer entre des cônes, sans faire tomber les balles de tennis positionnées au sommet. "Je ne vise pas le podium mais espère faire un beau résultat" poursuit Aurélien, dans le métier depuis 15 ans.

Cela met en valeur mon travail et permet de me jauger par rapport aux collègues.

Aurélien, agent de la DIR en Ile-de-France

L’évènement, qui a lieu sur le parking de Savoiexpo – sans neige – rassemble les opérateurs des Directions interdépartementales des routes (DIR), des Collectivités territoriales mais aussi des Sociétés d’autoroutes concédées et aéroports.

durée de la vidéo : 00h01mn44s
Les 24 et 25 avril 2024, des dizaines de candidats venus de tout le pays s’affrontent à l’occasion du championnat de France de chasse-neige. L’évènement, qui se déroule à Chambéry, est destiné à "mettre en avant le savoir-faire des opérateurs". ©France Télévisions

Un championnat "décalé et ludique"

"C’est quelque chose de décalé et ludique" précise Stéphanie Gaudé, experte viabilité hivernale au Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, la mobilité et l'aménagement), "la dextérité est essentielle dans ce métier car il s’agit de gros engins avec des lames et il faut faire attention à tout ce qui nous entoure" poursuit-elle, évoquant des missions de déneigement ou encore de salage.

Effectivement, lors de ce championnat, ce n’est pas la vitesse qui compte mais la précision, pour ces agents habitués à travailler de nuit, dans des conditions météorologiques difficiles. "L’objectif premier est la reconnaissance du travail des agents" souffle Pascal, responsable territorial dans le Cantal et en Lozère à la DIR Massif Central. Au-delà de l’évolution du matériel, ce dernier observe un changement des "mentalités qui permet d’optimiser davantage l’organisation du travail face à des hivers de moins en moins rigoureux".

Venus de toute la France, les candidats enchaînent les épreuves. "Pour certains, c’est compliqué", assure Jean-Jacques, chargé de travaux au sein d’ATMB (Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc), "ils ont quelques minutes pour s’adapter au camion et sont tous très bons dans leur domaine".

Six Français participeront aux championnat européen

Après ce Championnat de France, six candidats français participeront au championnat européen qui aura lieu du 25 au 27 septembre 2024 en Allemagne. Le Championnat du monde, se déroulera quant à lui du 10 au 13 mars 2026 en Savoie, à l’occasion du XVIIe congrès mondial de la viabilité hivernale et de la résilience routière.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité