Covid-19 : le port du masque en extérieur à nouveau obligatoire dans 4 communes en Savoie

Après la Haute-Savoie jeudi 29 juillet, la préfecture de la Savoie a pris ce vendredi de nouvelles mesures de freinage de l'épidémie de Covid-19. Le port du masque redevient obligatoire dans certaines parties des communes de Chambéry, Aix-les-Bains, Albertville et Chanaz.
Le 21 août 2020 à Chambéry.
Le 21 août 2020 à Chambéry. © Xavier Grumeau/Radio France/Maxppp

Dès ce vendredi 30 juillet, le masque redevient obligatoire en extérieur dans l'hypercentre et les lieux très fréquentés de quatre communes de Savoie. Ainsi, à Chambéry, Albertville, Aix-les-Bains et Chanaz, les personnes de plus de 11 ans doivent de nouveau porter le masque dans un périmètre précis, défini par arrêté préfectoral.
 


Le port du masque est également obligatoire dans tout le département dans les cas suivants :
- rassemblements, réunions ou activités organisés sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public créant une concentration de plus de 10 personnes
- marchés, brocantes, vente au déballage ou activités assimilées
- files d’attente aux abords des stades, salles de spectacle et de projection, établissements sportifs et chapiteaux/tentes, salles de jeux, musées et gares, magasins et établissements culturels.

La consommation d’alcool sur la voie publique, hors terrasses, est également interdite dans les communes de Chambéry et d’Aix-les-Bains.

C'est le deuxième département alpin à rétablir le port du masque obligatoire en extérieur cet été. Jeudi 29 juillet, le préfet de la Haute-Savoie a rendu le port du masque obligatoire en extérieur dans 85 communes jusqu'au 31 août. 
 


En Savoie, ces nouvelles mesures de freinage sont motivées par "une dégradation rapide des indicateurs épidémiques relatifs à la Covid-19, imputable à la forte contagiosité du variant Delta, la souche qui circule désormais majoritairement sur notre territoire", selon la préfecture. Dans le département, le taux d'incidence de la maladie a augmenté de 36% en une semaine et s'établit à 242 pour 100 000 habitants au 27 juillet. Le département compte 43 patients hospitalisés, dont 3 en service de réanimation.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société