• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le repreneur de Rio Tinto Saint-Jean-de-Maurienne pourrait être le groupe allemand Trimet

L'usine Rio Tinto de Saint-Jean-de-Maurienne / © France 3 Alpes
L'usine Rio Tinto de Saint-Jean-de-Maurienne / © France 3 Alpes

Vidéos. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a annoncé ce mercredi 13 mars que le groupe anglo-australien Rio Tinto avait entamé des "négociations exclusives" avec l'allemand Trimet "pour la reprise" du site de Saint-Jean-de-Maurienne notamment.

Par France 3 Alpes avec AFP

"Rio Tinto a engagé des négociations exclusives avec l'entreprise Trimet pour la reprise du site de Castelsarrasin, mais également de Saint-Jean de Maurienne", a déclaré M. Montebourg devant l'Assemblée nationale.

"L'alliance que nous proposons, c'est une alliance de la Banque publique d'investissement, des salariés du territoire savoyard, mais également de capitaux allemands", a poursuivi le ministre, qui répondait à une question du député UMP de Savoie, Hervé Gaymard.
L'usine d'aluminium de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) est menacée de fermeture depuis plusieurs mois, Rio Tinto Alcan (RTA) ne souhaitant pas poursuivre l'exploitation du site à l'échéance du contrat d'électricité très avantageux avec EDF, qui se termine au printemps 2014.

Trimet Aluminium AG est un groupe familial allemand, qui emploie 1.900 personnes, et se présente comme le premier producteur allemand d'aluminium.

Sur place, à Saint-Jean, on attend une vraie décision avant de crier victoire.

Et si l'usine Rio Tinto devenait allemande?
Intervenants : Béatrice Santais, députée (PS) de Maurienne; Christian Hergault, Délégué syndical CGT; Eric Massat, Délégué syndical CFDT

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Haute-Loire : il faut sauver le busard cendré

Les + Lus