Les coureurs du Giro passeront à vélo par le Mont-Cenis, mais n'arriveront pas au Galibier

Ce dimanche 19 mai au matin, les organisateurs du Giro et la préfecture de la Savoie ont examiné l'itinéraire du tour d'Italie par le Mont-Cenis et la bonne nouvelle est tombée: la 15e étape passera par là. Les équipes du Conseil Général ont travaillé toute la nuit pour remettre la route au noir.

Décidément, l'espoir de voir les coureurs du Giro  passer à vélo le col du Mont-Cenis  a longtemps balloté entre vie et trépas. Samedi, l'idée était presque enterrée mais elle renaissait ce dimanche matin.

En tout cas, "les spectateurs affluent au bord du circuit, c'est la grande affluence notamment à Lanslebourg", nous a confirmé Frédéric Tracq, responsable des routes de Haute-Maurienne. 

La décision définitive a été prise en accord avec la préfet qui a effectué un dernier survol du parcours savoyard. Le départ de l'étape sera donné à 13 heures, soit une demi-heure plus tard que prévu, depuis la petite ville italienne de Cesara Torinese.

Les agents des routes continuent à parfaire les conditions de circulation, notamment pour permettre aux spectateurs de se garer. En revanche, le Tour italien n'arrivera pas jusqu'à la stèle Marco Pantani, comme il était encore envisagé samedi. La décision d'arrêter avant le col du Galibier, au hameau de Veynes, sur la commune de Valloire est à présent confirmée.