Les juilletistes en quête de fraîcheur à l'assaut de la station de Tignes

Alors que le mercure ne cesse de grimper en plaine, en altitude les températures sont plus clémentes. A Tignes, en Savoie, les premiers touristes sont arrivés en nombre. Ski d'été sur le glacier le matin, bronzette l'après-midi, une combinaison idéale pour échapper à la canicule.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Reportage. En cette saison à Tignes, 600 personnes par jour prennent le funiculaire, direction le glacier de la Grande Motte. Parmi eux, des skieurs émérites, avides de neige, mais aussi des touristes venus chercher le frais.

Ce vendredi 3 juillet, les pistes ont toutefois fermé à midi, une heure plus tôt que d'habitude, en raison de la canicule. De mémoire de Tignard, on avait pas vu pareille chaleur depuis bien longtemps!

Dans le lac de Tignes, la baignade reste interdite sans combinaison, mais les activités nautiques offrent mille possibilités de se rafraîchir. Sur ses bords, le mercure avoisine les 28 degrés.

La station s'attend à recevoir entre 6 à 7.000 personnes, pour ce seul week-end.

Reportage de Céline Aubert-Egret & Frédéric Pasquette