Cet article date de plus de 4 ans

"Mon rêve, c’est d’étudier", explique Abulgassim, migrant soudanais arrivé à Aix-les-Bains

Abulgassim est un migrant soudanais qui a vécu l’enfer de Calais. Alors qu’il vient d’arriver à Aix-les-Bains, il nous a raconté son parcours.
Abulgassim a 24 ans. Il a vécu 3 mois dans la jungle de Calais. Il a fui son pays, le Soudan, en janvier 2015. Mercredi, comme beaucoup d'autres, il a pris le bus. Pour lui, c'était direction les Alpes et Aix-les-bains.

Et il se souvient de l’enfer de Calais. "Quelquefois des gens venaient nous donner de la nourriture, la plupart d'entre nous vivait dans la rue, sans savoir où aller. La jungle c'est comme la forêt, pas de maison, on est à l'écart de la ville quelquefois les afghans attaquent les soudanais  des gens se battent, certains mettent le feu à des tentes c'était très dur. Mon rêve c'est d'étudier, de soutenir ma famille, d'aider, les autres êtres humains."

80 migrants attendus en Savoie


Il ne restera que quelques semaines à Aix-les-Bains, le temps de traiter sa demande d'asile. Là-bas, au Darfour, il craignait pour sa vie. Faute d'argent, il a laissé derrière lui sa famille et ses amis, dans le camp de déplacés de Zalingei, qui en rassemble plusieurs dizaines de milliers. Selon l'ONU, la guerre civile au Darfour a fait plus de 300 000 morts et 2,6 millions de déplacés. Pour l'instant.

"Les milices du gouvernement ont attaqué notre village. Nous l’avons quitté pour aller en ville puis dans un camp de déplacé. Mais il y avait toujours du danger. Les miliciens sont venus. Tous les jours, ils prenaient des enfants et les tuaient. Nous ne pouvions pas payer le voyage pour tous, c'était difficile.C'est pour çà que j'ai décidé de partir seul".

Comme lui, 80 migrants doivent arriver en Savoie

durée de la vidéo: 02 min 12
À Aix-les-Bains, un migrant témoigne ©Jean-Christophe Pain, Bernard Portugal

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration migrants à calais