Cet article date de plus de 3 ans

Qualité de l'eau : en Savoie, l'UFC-Que Choisir lance un S eau S pour dire "stop à la gabegie"

En Savoie, l'UFC-Que Choisir lance un cri d'alarme sur la qualité et la disponibilité de l'eau. L'association dresse un bilan "catastrophique" de plusieurs décennies d'agriculture "productiviste" et pointe "l'inaction" des pouvoirs publics.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © ARCHIVES France 3.
Entre jeux de mot et cri du coeur, l'UFC-Que Choisir en Savoie lance un "S eau S" pour la sauvegarde de la ressource aquatique. Ce mardi 17 octobre 2017, l'association part en campagne contre le gaspillage et dénonce l'inaction des services publics.

Pour l'UFC-Que Choisir, l'eau est de plus en plus rare et surtout de plus en plus polluée. Les pesticides seraient ainsi massivement présents et dépasseraient la norme pour l'eau potable dans les cours d'eau de la moitié du territoire français. La proportion des nappes phréatiques contaminées aux nitrates aurait augmenté de moitié entre 1996 et le début des années 2010.

L'association pointe également des "pratiques agricoles toujours aussi intensives" et une "politique de l'eau dictée par les intérêts agricoles".

L'UFC-Que Choisir réclame une réforme de la politique de l'eau avec notamment : une stricte application du principe « préleveur-pollueur-payeur », la mise en place de véritables mesures de prévention des pollutions agricoles ou encore une  aide  à  la  reconversion  vers des cultures moins consommatrices d’eau et de pesticides.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société