• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rio Tinto, toujours dans l'attente à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)

Il y a 2 jours, le Ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg laissait entendre qu'un accord était imminent entre Rio Tinto Alcan et Trimet, et que cet accord pourrait être dévoilé le 11 juillet. Pourtant, rien de nouveau à ce jour. Les salariés sont toujours dans l'attente. 

Par Céline Aubert

Depuis quelques jours, les rumeurs vont bon train, toujours non confirmées, la venue du Premier ministre et du Ministre du redressement productif samedi  en cas d'accord.

Pendant ce temps, les salariés de l'usine d'aluminium de Saint-Jean-de-Maurienne sont dans l'expectative. Ils attendent l'annonce officielle de la reprise du site. Un accord aurait été trouvé avec le vendeur, le géant minier anglo-australien Rio Tinto Alcan. Mais la confirmation se fait attendre.

DMCloud:86727
Rio Tinto, à quand l'accord ?
Lieu de tournage : Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie). Intervenants : Christian Hergault, délégué syndical CGT; Eric Massat, délégué syndical CFDT; Pierre-Marie Charvoz, maire de Saint-Jean-de-Maurienne


En mars, le ministre du redressement productif était venu sur place. Et mardi dernier, Arnaud Montebourg espérait qu'un accord soit acté cette semaine. Le repreneur potentiel est connu, c'est le groupe allemand Trimet. Il détiendrait 60 % de la nouvelle société, EDF prenant 35 % et la Banque publique d'investissement, 5 %.

L'usine est à vendre depuis un an. Rio Tinto Alcan n'a pas réussi à s'entendre avec EDF sur de nouveau prix de l'électricité. Un point crucial, il pèse pour 30% du coût de production. Le projet de reprise éviterait cet écueil avec la participation d'EDF au capital.

En fin de journée, le berceau mondial de l'aluminium attendait toujours la confirmation de son sauvetage.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus