Savoie : un homme tué par balle à Bessans à cause du bruit, "une scène hors du temps"

Un homme de 35 ans a été abattu par balles alors qu'il jouait à la pétanque, à Bessans, en Savoie, jeudi 25 juin 2020, un peu avant minuit. A l'origine du drame, une altercation avec un individu de 40 ans excédé par la musique et le bruit. Ce dernier a été interpellé par les gendarmes.

Photo d'illustration - La place de la mairie à Bessans en Savoie
Photo d'illustration - La place de la mairie à Bessans en Savoie © Google Streetview
Les faits se sont déroulés hier, jeudi 25 juin 2020, un peu avant minuit, devant la salle des fêtes de l'Albaron à Bessans, en Maurienne. Un homme d'une quarantaine d'années, excédé par la musique qui accompagnait des joueurs de pétanque, a tiré sur un saisonnier de 35 ans avec une arme à air comprimé.

Les gendarmes, appelés pour un tapage nocturne sont arrivés sur place après que le drame se soit produit. Ils ont prodigué les premiers secours en attendant les pompiers. Ceux-ci, accompagnés d'un médecin, n'ont pas pu ranimer la victime, touchée par balle au thorax.

Le maire du village, Jérémy Tracq, qui s'est rendu sur place quelques minutes après le drame évoque une scène hors du temps. "On ne voit jamais ça dans nos villages. Je suis intervenu plusieurs fois, pour des accidents, des secours, mais ça je n'avais jamais vu...C'est un vrai choc pour toute la commune."

L'édile connaissait bien les trois hommes qui jouaient à la pétanque, deux enfants du pays et un saisonnier (la victime) qui vit à Bessans depuis quelques années. "Je jouais de temps en temps au football ou à la pétanque avec eux, d'ailleurs, ce soir-là, j'ai failli venir jouer avec eux", ajoute-t-il, songeur.

L'agresseur, qui a été interpellé hier soir, est connu lui aussi dans le village. "Il s'agit d'un Belge d'une quarantaine d'années qui s'est installé ici, avec sa femme, depuis environ 5 ans. Il habite à 2 ou 300 mètres du terrain de pétanque, et ce n'est pas la première fois qu'il se plaint du bruit, auquel il a l'air sensible", ajoute le maire.

L'agresseur, entendu par les gendarmes, a semble-t-il tiré à bout portant avec une arme à air comprimé. Il a été placé en garde garde à vue pour "meurtre". Les auditions sont en cours pour déterminer les circonstances exactes de ce drame, selon Anne Gaches, procureure de la République à Albertville.

Selon l'AFP, la brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Jean-de-Maurienne et la brigade territoriale autonome de Lanslebourg-Mont-Cenis ont été co-saisies de l'enquête. "L'enquête nous dira ce qu'il en est de la qualification exacte à retenir" contre le riverain, a conclu la magistrate qui se dessaisira de l'affaire dans la journée de vendredi au profit du pôle criminel du tribunal judiciaire de Chambéry.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter