Savoie : le sauvetage des 6 000 moutons bloqués par la neige au col du Glandon continue après des attaques de loups

6 000 moutons sont toujours bloqués aux cols du Glandon et de la Croix de Fer en Savoie ce lundi 28 septembre. En tout, cinq troupeaux doivent encore être évacués, avec une cadence maximale d'un troupeau par jour.

Un troupeau bloqué au col du Glandon en Savoie ce lundi 28 septembre.
Un troupeau bloqué au col du Glandon en Savoie ce lundi 28 septembre. © Jérôme Ducrot/France 3 Alpes
Les opérations de sauvetage continuent aux cols du Glandon et de la Croix de Fer, sur les territoire des communes de Saint-Colomban-des-Villards et Saint-Sorlin-d'Arves en Savoie. 6 000 moutons y sont toujours bloqués par la neige ce lundi 28 septembre.

Là-haut, l'arrivée brutale, précoce et massive de la neige a surpris tout le monde vendredi. "C'est la première fois que je vois autant de neige en septembre, témoigne le maire adjoint de Saint-Colomban Claude Aime. D'habitude, elle n'arrive que début novembre." Il estime qu'il est tombé sur certaines zones près d'un mètre de neige.

Au total, six troupeaux se sont retrouvés coincés par la neige, dont un a pu être évacué ce week-end. Un autre devrait partir pour les Bouches-du-Rhône ce lundi. "Techniquement, on ne peut pas faire plus vite qu'un troupeau évacué par jour, explique le maire de la commune Pierre-Yves Bonnivard. Il faut charger les moutons dans des camions, les transporter par la route, et les décharger."

Des opérations compliquées par de nombreuses chutes d'arbres sur les routes à cause du poids de la neige. 

Course contre la montre avant de nouvelles chutes de neige

En attendant, l'objectif des équipes sur place est de "gagner du temps", selon les mots du maire. Tous les moutons, dont certains étaient à la diète depuis 48 heures, ont pu manger ce dimanche grâce à six tonnes de fourrage amenés par camions chaînés. 
 
Trois des cinq troupeaux auraient également subi des attaques de loups, et les bergers sont toujours en train de compter les moutons tués et blessés. "Les loups ont eu une occasion en or ce week-end. Les brebis étaient dans la neige, ne pouvaient pas bouger, dans des conditions de brouillard et de neige, et ne pouvaient pas être surveillées", affirme Pierre-Yves Bonnivard.

Ce lundi matin, le retour du soleil et le vent ont fait fondre la neige par endroits, permettant aux troupeaux de se nourrir. Une course contre la montre commence désormais, alors que de nouvelles chutes de neige sont attendues en altitude dès jeudi soir.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo animaux nature agriculture économie