#STUDIO3. Le groupe Léonid chante la vie, tout simplement

Le groupe Léonid nous offre dans ses chansons de la vie à croquer à pleine dents, sortie des tripes. Fabien Daïan et Rémi d'Aversa ont tout de véritables hommes-orchestres. Un bel aperçu de leur concert dans cette session live de #Studio 3 avec 3 titres de leur dernier album "Du vent".

Léonid dans #Studio 3
Léonid dans #Studio 3 © Franck Giroud

On le sent dès son entrée dans le studio, Fabien Daïan bouillonne en permanence. L’absence de scène fait accumuler aux artistes un trop plein d’énergie prêt à se transformer en moment musical intense pour un enregistrement live.

Avec le groupe Léonid, un duo de complices, Fabien Daïan, auteur-compositeur et interprète à la guitare et aux percussions, ancien de Sinsemilia et son cousin, Rémi d’Aversa, arrangeur et homme-orchestre, on est sûr de vivre un petit bout de concert rien que pour nous, rien que pour vous. Car côte à côte, face à face ou main dans la main, les deux compères ne laissent rien au hasard sur leur tapis de scène. Le tapis de jeu musical de ces poly-instrumentistes s’est garni d’une multitude de jouets musicaux. Tout est installé pour trois morceaux qu’ils nous ont offerts. Tout est réglé, bien écrit, et les parties musicales sont riches et généreuses.

Un vrai concert live

Versions concerts en longueur et en énergie de ces trois titres du dernier album « Du vent » sorti l’été dernier. Au fil de l’enregistrement, Fabien Daïan cherchait presque des yeux les premiers rangs du public, absent depuis trop longtemps. Mais cela n’a troublé ni lui, ni Rémi. Et voilà trois titres plein de tripes, de larmes, de sourire et de petits bonheurs, à l’image de ces deux complices qui, depuis 2013, trainent leurs grôles sur les scènes de Savoie, et d’ailleurs, nomades, aux paroles de chansons sans détour.

Avec la tâche d’encre

Ils viennent gratter les croûtes sur les genoux écorchés des enfants qu’ils sont restés. Sales gosses aux cœurs tendres et sur une mélodie de course libre et avide de grands espaces de liberté.

 

Autrement dit

Du petit bébé au vieillard, il n’y a qu’un mot comme le souligne Fabien, un mot de trois lettres mais si important et essentiel, la VIE. Tout est dit !

 

Tout compte fait

Ne vous fiez pas au sourire et à la légèreté de la mélodie d’intro, Léonid fait du funambulisme sur la corde d’un pendu putatif avec cette chanson aux accents à la Jacques Higelin.

L’album « Du vent » de Léonid

Autre #Studio3 qui pourrait vous intéresser : Frédéric Bobin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#studio3 culture musique