Tentative d'enlèvement d'enfant à Albertville: sur la piste de la Peugeot 605

© Photo Eric Feferbeg / AFP
© Photo Eric Feferbeg / AFP

Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver l'homme de 35, 40 ans qui aurait tenté d'enlever un garçonnet de 3 ans dans le parc d'Albertville le 6 mai. Son portrait-robot est diffusé depuis 4 jours. Les enquêteurs se concentrent également sur la voiture du suspect, une Peugot 605 sombre. 

Par Céline Aubert

Depuis mardi dernier, les hypothèses et les rumeurs vont bon train dans le quartier du val des Roses. Les familles sont inquiètes, d'autant que deux écoles jouxtent le grand parc qui a manqué être le théâtre du drame. C'est qu'à quelques secondes près, l'enfant était embarqué dans la voiture de son ravisseur. 

Mardi vers 18 heures, dans cette aire de jeux du parc très fréquentée, un résident du quartier était assis sur un banc, son fils de 3 ans jouant près de lui. Quelques secondes d'inattention, le père lisait un SMS sur son téléphone portable. Lorsqu'il a relevé la tête, l'enfant avait disparu. Affolé, il a alors regardé autour de lui. Plusieurs directions possibles, le parc étant traversé par plusieurs chemins dissimulés par des arbres. 

Par chance, le père a emprunté la bonne route, celle qui longe les immeubles jusqu'au parking de la rue du Commandant Dubois. Au loin, il a aperçu un inconnu qui tenait son enfant par la main. Il a appelé son fils, qui s'est retourné. Le père a alors accouru. Curieusement, l'individu a lâché le garçon, en s'excusant. Il était alors évident qu'il n'avait pas retrouvé l'enfant perdu et qu'il ne tentait pas de lui venir en aide. 

Une altercation a suivi, le père frappant l'inconnu, qui ne se défendait pas. L'homme a finalement rejoint son véhicule qui stationnait sur le parking à quelques dizaines de mètres. Le père l'a poursuivi, a donné un coup de pied dans la portière qui s'est rabattue sur la tête de l'inconnu, le blessant au-dessus de l'arcade sourcilière gauche. 

L'individu s'est enfui au volant d'une Peugeot 605 noire ou sombre, aux vitres teintées. Un modèle des années 80 en parfait état avec un aileron arrière. Un élément de grande importance pour les enquêteurs. Un millier de personnes possèderait ce type de véhicule en France. 

L'autre pivot de l'enquête conduite par la Direction Départementale de la Sécurité Publique de Chambéry et par la Police d'Albertville, c'est bien sûr le signalement du suspect. Un homme de type européen de 35, 40 ans, aux cheveux poivre et sel, portant jean clair et t-shirt noir. Le portrait-robot établi par la Police Judiciaire d'Annecy sur les indications du père, seul témoin, devrait être affiné en début d'après-midi. 

 / ©
/ ©


Appel à témoins : 04 79 62 84 01. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus