• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

On a testé pour vous... le 100m avec Christophe Lemaitre à Aix-les-Bains (Savoie)

Cédric Picaud avec Christophe Lemaitre / © Jordan Guéant - France 3 Alpes
Cédric Picaud avec Christophe Lemaitre / © Jordan Guéant - France 3 Alpes

France 3 Alpes poursuit ses "tests" un peu fous en se frottant aux athlètes de sa région. Cette fois, la rédaction a choisi son journaliste sûrement le plus sportif, histoire de ne pas avoir l'air complètement "à côté". Cédric Picaud a défié l'homme le plus rapide de France, Christophe Lemaitre! 

Par France 3 Alpes

Un test c'est avant tout une rencontre. On entre dans l'intimité d'un sportif, dans ce qui fait son quotidien: l'entraînement. On découvre un homme aussi et ceux qui gravitent autour de lui, ceux qui l'appellent à toujours donner plus. Christophe Lemaitre est un grand timide, tout le monde le sait. Là, il s'est révélé en camarade de jeu généreux et attentif. Il connaissait l'issue du défi, nous aussi, mais il a pris le temps d'expliquer, de donner ses trucs... et il a beaucoup ri des réflexions de son coach, l'inébranlable Pierre Carraz. Merci à eux avant tout pour cet accueil.

DMCloud:137429
Le test avec Christophe Lemaitre

Il l'a vécu comment le testeur?


-Alors comme ça on a une foulée de petite fille! Il est dur le coach de Lemaitre quand même!
Sévère mais juste. J'ai quand même été bien ridicule comparé à Christophe. Quand on est pris en charge par des pros, on se réalise que bien courir n'est pas si simple. Ça demande de la coordination, de la force et du relâchement. Tous les gestes doivent être parfaitement maîtrisés. Arriver au très haut niveau dans cette discipline doit demander énormément de travail… et de talent.

-Ce qui est marquant, c'est de voir Lemaitre partir en flèche. Le secret d'un bon 100m ça a l'air d'être le départ, non?
Quand je sortais des starting-blocks, il était déjà deux mètres devant moi sur la piste. Bien sûr, Christophe a des réflexes très affûtés: son temps de réaction au départ est extrêmement court. Mais il y a aussi son geste, l'art de pousser tout en ramenant sa jambe arrière pour lancer sa course. On a l'impression qu'il va décoller. D'ailleurs, il touche très peu le sol sur 100 mètres. Il faut dire que chacune de ses foulées fait 2 mètres 70!

-Et les bras, dur dur de se synchroniser, non?
On ne sait pas quoi en faire. C'est même plutôt handicapant d'avoir ces deux masses de chaque côté du tronc alors qu'on veut se concentrer sur ses jambes. En plus il faut penser à incliner le buste vers l'avant et à bien lever les genoux à chaque foulée. Sans oublier qu'il faut essayer d'être relâché tout en se donnant à fond pour tenter de franchir la ligne en moins de 20 secondes. Ça fait beaucoup à assimiler d'un coup.

-Grâce à ce test on comprend bien la difficulté de la discipline, on découvre aussi un sportif très humble.
C'était une chance de rencontrer Christophe. C'est très impressionnant de le voir en mouvement, d'apprécier de visu son accélération, sa vitesse son allure relâchée et ses immenses foulées. C'est fluide, ça a l'air si simple. Et pourtant…

A lire aussi

Sur le même sujet

Allier : grande première pour le festival Théâtres de Bourbon

Les + Lus