VIDEOS. Michael Schumacher souffre encore de "lésions cérébrales diffuses sérieuses", selon le CHU de Grenoble

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Grassaud
L'équipe médicale du CHU de Grenoble-La Tronche devant la presse
L'équipe médicale du CHU de Grenoble-La Tronche devant la presse © AFP

Le pronostic vital de Michael Schumacher est engagé, selon l'équipe médicale du CHU de Grenoble-La Tronche qui a tenu une conférence de presse, ce lundi 30 décembre, au lendemain de l'accident du champion à Méribel. Le pilote de F1 souffre désormais de "lésions diffuses sérieuses". 

"Il est trop tôt pour émettre un pronostic", "on ne peut pas se prononcer sur le devenir de Michael Schumacher", il est toujours "dans une situation critique", en quelques phrases voici l'état de santé décrit par l'équipe médicale du CHU de l'agglomération de Grenoble, après l'opération du champion.

durée de la vidéo: 00 min 30
Marc Penaud, directeur adjoint CHU

Visiblement, cette intervention a permis "d'évacuer" les hématomes intra-crâniens après l'impact sur le côté droit mais il reste des "lésions diffuses sérieuses". Pour autant, selon le neurochirurgien Stephan Chabardes, il n'est "pas prévu" d'opérer une deuxième fois le champion de Formule 1.


Le travail appartient maintenant à la réanimation. Le pilote est dans un coma artificiel (hypothermie thérapeutique) et tout est fait pour "limiter la pression intra-crânienne", "tous les traitements recommandés sont mis en oeuvre", a expliqué le professeur Jean-François Payen, chef du service réanimation du CHU. Le leitmotiv étant: "on va se donner un peu de temps."


Un casque salutaire


"Vu la violence du choc, son casque l'a protégé", a également expliqué l'équipe médicale, "s'il n'avait pas porté de casque, il ne serait pas arrivé jusqu'ici." Juste après l'accident, Michael Schumacher "ne répondait pas aux questions", il était "obnubilé, agité."

Le professeur Gérard Saillant, ancien chef de service orthopédique et traumatologique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, a aussi témoigné lors de cette conférence, expliquant être venu "en ami" et "pas en tant que médecin", et faisant remarquer "le travail parfait" de l'équipe du CHU. Le professeur a également expliqué que les chances de guérir, après un tel choc, sont beaucoup plus importantes pour un homme de 45 ans en bonne condition physique que pour un homme de 70 ans. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.