Cet article date de plus de 6 ans

Sécheresse : des restrictions d'eau en Haute-Loire

Les faibles précipitations enregistrées depuis le début de l'année et le récent épisode caniculaire ne sont pas sans conséquences pour les réserves d'eau dans les sols. Ainsi, le préfet de Haute-Loire vient de prendre un arrêté de restriction des usages de l’eau à compter du 8 juillet.
Le bilan hydrologique en Haute-Loire n'est pas bon. Le comité des usagers de l’eau s’est réuni le 7 juillet et, à l'issue de la rencontre, le préfet a décidé de prendre un arrêté de restriction des usages de l’eau sur une partie de son territoire.
 
Cet arrêté classe trois zones géographiques de Haute-Loire, particulièrement touchées, en situation d’alerte (Allagnon, Allier aval et Loire Amont). Huit autres zones sont classées en vigilance (Allier moyenne, Allier Amont, Lit mineur de la Loire, Loire aval, Loire moyenne rive gauche, Haut-Lignon, Borne, Dorette) et deux zones sont en situation hydrologique normale (Lit mineur Allier et Loire moyenne rive droite).
 
L'automne et le début de l'hiver avaient offert des précipitations normales voire excédentaires mais le début du printemps a été particulièrement sec. La chaleur de la fin du mois de juin et de début juillet n'a pas arrangé la situation, d'autant plus que les prévisions météorologiques à 10 jours ne laissent pas entrevoir d'épisode pluvieux significatif.
 

Alerte ou vigilance, quelles différences ?

Pour les communes classées en situation d'alerte, plusieurs pratiques sont interdites. Il s'agit de l’arrosage des jardins d’agrément, pelouses, espaces verts, qu’ils soient publics ou privés, des golfs (sauf les départs et greens qui peuvent être arrosés uniquement la nuit de 20 heures à 8 heures le lendemain). Les fontaines publiques raccordées au réseau d’eau potable doivent être coupées. L’alimentation des plans d’eau autres que ceux autorisés en tant que piscicultures de production est également interdite, tout comme le remplissage en eau (sauf pour le premier remplissage après la construction) et le renouvellement de l’eau des piscines des particuliers, ainsi que le lavage des véhicules hors installations professionnelles à haute pression ou à recyclage d’eau, à l’exception des véhicules soumis à une obligation réglementaire (véhicule sanitaire, alimentaire…) ou technique (bétonnière…), le nettoyage des extérieurs des bâtiments (murs, toitures, sols,…).
Par ailleurs, entre 8h et 20h, l’arrosage des potagers, l’arrosage des terrains de sports de toute nature, l’irrigation par aspersion des prairies naturelles ou artificielles et des cultures, sauf cultures florales, maraîchères et fruitières, sont également proscrits.
 
La vigilance est moins contraignante puisqu'il n'y a pas d'interdiction. En revanche, une information des usagers sur la situation hydrologique s'impose.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo sécheresse