• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La Sécurité civile, les ailes du secours en montagne en Haute-Savoie

Malaises cardiaques, fémurs cassés... etc.... les CRS interviennent pour de nombreuses raisons / © France 3 Alpes
Malaises cardiaques, fémurs cassés... etc.... les CRS interviennent pour de nombreuses raisons / © France 3 Alpes

En Haute-Savoie, les pilotes et mécaniciens de la Sécurité civile sont chargés du transport des secouristes dans les zones de montagne. Ils effectuent jusqu’à dix opérations par jour.

Par Angélique Mangon

Reportage. Une avalanche ou un accident sur une piste, l’hélicoptère de la sécurité civile, un EC 145 décolle. A son bord, un pilote, un mécanicien et des secouristes prêts à intervenir. Les hommes de la Sécurité civile transportent les secouristes au plus près des victimes, le plus vite possible.

Sur la base d’Annecy, ils sont six pilotes et autant de mécaniciens, disponibles 24 heures sur 24. La Sécurité civile désigne en France l'ensemble des moyens mis en œuvre par l'État pour protéger ses citoyens.

   >>> Voir aussi - le site internet du Groupement d'hélicoptères de la Sécurité Civile 

Reportage Jordan Guéant et Maxime Quéméner
Dans les coulisses de la sécurité civile
Intervenants : Richard Peyre, Pilote de la Sécurité Civile; Didier Ruiz, Mécanicien de la Sécurité Civile

 

Le dispositif des secours en Haute-Savoie

Plusieurs unités spécialisées se partagent les secours en montagne dans le département, voire travaillent ensemble: le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) et le GMSP (Groupe Montagne Sapeurs-Pompiers) et des membres qualifiés des Sociétés de Secours en Montagne.

Dans le secteur du massif du Mont-Blanc, les secours sont engagés et coordonnés par le PGHM.

Dans les zones hors massif, les secours sont engagés par le SDIS (Service Départemental d'Incendie et de secours). La permanence est mixte pour y répondre: PGHM et GMSP assurent ces sauvetages toute l'année depuis la base de Meythet et à Chamonix (DZ des Bois). Les gardes hélicoptères de la Gendarmerie et de la Sécurité Civile sont assurées en alternat de semaines paires et impaires.

Sur les deux secteurs, la médicalisation est obligatoirement assurée par le SAMU 74.

A lire aussi

Sur le même sujet

Beaulieu (Ardèche) : comment détermine-t-on la date des vendanges ?

Les + Lus