• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Et si le festival de l'Alpe d'Huez n'était plus... à l'Alpe d'Huez ?

Chaque année, le festival invite de nombreux comédiens, Florence Foresti est la présidente du jury du cru 2013.
Chaque année, le festival invite de nombreux comédiens, Florence Foresti est la présidente du jury du cru 2013.

A peine débuté la 16e édition de ce rendez-vous cinéma très populaire, la polémique revient. Chaque année, la question de la viabilité économique du festival se pose. La situation a empiré en 2013, la commune a baissé ses aides de 40%. 

Par Céline Aubert

Cette année, l'édition a perdu une journée, elle ne se déroulera que sur cinq dates. Conséquence de cette déroute des subventions, l'enveloppe municipale a baissé de 240 000 euros à 150 000 euros (sur un budget total de 500 000  euros).

Raison de cette déconvenue, l'audit commandé en 2012 par la commune d'Huez sur les retombées des événements en hiver, qui en révélerait le faible retour sur investissement. Le Maire, Jean-Yves Noyrey, ne conteste pas la portée du festival, mais son coût. 

Du coté de l'organisation du festival, on explique qu'il est difficile de maintenir le cap "dans ces conditions". Pas dit comme une menace, mais plutôt comme une réalité à envisager, le directeur Frédéric Cassoly, commence à dire que "le produit est magnifique et qu'il peut intéresser". Invité de notre journal de midi ce jeudi 17 janvier, il déplore aussi de devoir un jour déplacer le festival. "Alpe d'Huez, c'est devenu une marque", avance-t-il. 

DMCloud:29875
Interview du directeur du festival de l'Alpe d'Huez
Intervenant : Frédéric Cassoly, directeur du Festival International du film de comédie.

Le festival du film de comédie a pourtant fait ses preuves. Depuis 16 ans, il présente ses films uniquement en avant-premières. Nombre d'entre eux sont devenus de grands succès, tels que "Tout ce qui brille", "Bienvenue chez les ch'tis", ou encore "La première étoile".

"Deauville ou Cannes ne présentent que rarement des comédies. A l'Alpe d'Huez, nous oeuvrons pour l'humour, toute l'année", rapporte Frédéric Cassoly. "(la baisse des subventions), c'est un choix financier de la municipalité. Nous avons rendez-vous avec la commune au mois de février, après le festival, nous verrons bien si ce choix est maintenu. Les Municipales c'est en 2014, très bientôt.

Et d'ajouter : "nous sommes un événement très apprécié du public, nos séances sont gratuites. Hier soir, il y avait beaucoup de monde, qui attendait 3 heures dans le froid. J'ai rencontré une famille de Lyonnais, ils ont trois enfants. Ils viennent depuis cinq ans. Clairement, ils n'ont pas le budget pour aller au cinéma toute l'année". 


En savoir plus sur le Festival du film de comédie






Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Allier : une péniche typique du Canal du Berry mise à l'eau après 10 ans de travail

Les + Lus