Ski. Géant de Soldën : Fanara échoue d'un rien derrière Ligety, vainqueur. Hirsher finit 3ème, Pinturaut 5ème

Déclarations.Toujours en quête d'un premier succès, Thomas Fanara a échoué à 15 centièmes de l'Américain Ted Ligety, vainqueur du géant de Sölden, épreuve traditionnelle d'ouverture de la Coupe du monde de ski alpin, ce dimanche 25 octobre.

Le skieur de Praz-sur-Arly, âgé de 34 ans, est monté sur son 9e podium en Coupe du monde tandis que Ligety, 31 ans, a signé son 25e succès, dont 19 en géant. Le triple champion du monde en titre de la discipline s'est imposé en outre pour la quatrième fois à Sölden (2011-2013, 2015).

Quadruple détenteur du gros globe de cristal, l'Autrichien Marcel Hirscher a terminé à la 3e place, à 17/100e du skieur de Park City.  Derrière, l'Italien Roberto Nani a pris la 4e place (à 1.90) et Alexis Pinturault, la 5e (à 2.01).

Meilleur temps de la 1re manche, Ligety a contenu les assauts de ses principaux concurrents sur le second tracé (5e temps) pour conserver un mince mais suffisant avantage. Lors du premier acte, Hirscher, 2e, pointait à 17/100e, et Fanara, 3e, à 33/100e.

Les Français ont placé deux autres concurrents dans le Top 10 : Mathieu Faivre (9e à 2.93) et Victor Muffat-Jeandet (10e à 3..09).

Récit, Florine Ebbhah



Déclarations 

Thomas Fanara (FRA, 2e): "Ca serait quand même dommage de se plaindre. J'ai tout donné et je préfère penser positif. Je n'ai pas perdu la première place, j'ai conquis la deuxième. Je suis fier d'être entre ces deux grands champions. En franchissant la ligne, je me dis que j'ai fait le boulot. Puis, au rythme des chronos intermédiaires de Marcel et de Ted, c'est une suite de sentiments contradictoires. Quand Marcel (Hirscher) échoue pour 2/100e, j'y crois quelques secondes, le temps du premier intermédiaire de Ted. Cette course est une référence sur laquelle je peux m'appuyer."

Alexis Pinturault (FRA, 5e): "J'ai été mauvais sur ma première (manche) et je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Sur les deux premières sections, je prends déjà 1 sec 6/10e, c'est énorme. J'ai été bien meilleur sur la deuxième et c'est ce qu'il faudra retenir. Ce qui a été aléatoire, ça a été la visibilité. Il y a le soleil qui est ressorti et ça fait une grosse différence quand le terrain travaille. La visibilité est restée régulière pour les trois derniers (skieurs). Au final, je ne perds que 15 points sur Marcel. Je repars avec un sentiment positif, dans le sens que j'ai été très mauvais mais que j'ai su limiter la casse."

Marcel Hirscher (AUT, 3e): "Cela n'a pas toujours été facile ces dernières semaines à l'entraînement, avec les conditions climatiques difficiles (chaleur), la pression et le besoin d'innover pour se remotiver. J'ai fait de mon mieux chaque jour à l'entraînement et aussi essayé de nouvelles activités (canoë, escalade). Pour moi, c'est important de ne pas quitter le podium. Que Thomas soit à ce niveau ne m'étonne pas. Si vous m'aviez demandé avant cette course les cinq meilleurs géantistes des dernières saisons, j'aurais cité Thomas. Il a une technique parfaite, il est agressif. Après sa blessure (une seconde opération à un genou), il est revenu fort. J'aurais été vraiment content s'il avait gagné."