• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

SNCF. Puy-de-Dôme, Cantal, Haute-Loire : l'Aubrac et le Cévenol menacés d'ici 2021 ?

C'est la crainte exprimée mercredi 11 avril par le vice-président aux Transports de la Région Occitanie sur son blog. Ces deux lignes relient le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire au sud de la France. / © MAXPPP / M. Bastide
C'est la crainte exprimée mercredi 11 avril par le vice-président aux Transports de la Région Occitanie sur son blog. Ces deux lignes relient le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire au sud de la France. / © MAXPPP / M. Bastide

Deux lignes de train, le Cévenol (Clermont-Nîmes) et l’Aubrac (Clermont-Béziers) seraient menacées de ralentissement sur certains tronçons : le vice-président aux Transports à la région Occitanie Jean-Luc Gibelin craint sur son blog mercredi 11 avril une suspension de l'Aubrac d'ici 2021.
 

Par Yann Fournier-Passard

Le débat est relancé sur le maintien du Cévenol et de l’Aubrac, deux lignes de trains reliant respectivement Clermont-Ferrand à Nîmes et Béziers. Dans un billet publié sur son blog le 11 avril, Jean-Luc Gibelin, vice-président PCF aux transports au conseil régional d’Occitanie (qui gère la majeure partie des deux lignes) s’alarme d’une possible menace, voire d'une "suspension" de l'Aubrac à l’horizon 2021.

L’élu accuse SNCF Réseau, branche du groupe qui s’occupe de l'entretien et de la modernisation du réseau ferroviaire, et l’Etat de ne pas financer les travaux, contrairement à un Contrat Plan Etat Région signé en 2017, ce qui entraînerait un fort ralentissement dès 2020 de l’axe-Béziers-Neussargues de l'Aubrac, et conduirait "de fait" à sa suppression.

Par ailleurs, toujours selon l’élu, le Cévenol, devenu TER Occitanie en 2018, est moins menacé, mais aucun investissement n'est prévu pour le tronçon "auvergnat", situé au nord de Langogne (Haute-Loire).
 

En janvier 2019, le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez (LR) interpellait la ministre chargée des Transports Elisabeth Borne sur le tronçon Brioude-Langogne, dont les travaux ont été déprogrammés par SNCF Réseau, faute de financements de l’Etat, alors qu’il avait fourni les crédits nécessaires en Occitanie. Par ailleurs, il redoutait également le seul maintien du fret et la suppression de trains de voyageurs sur le tronçon Neussargues-Saint-Chély-d’Apcher, pour l’Aubrac.

Les associations de voyageurs dénoncent de longue date une "désorganisation volontaire" des deux lignes, et de nombreuses césures sur les lignes, à l'image de la liaison Clermont-Brioude ou Langeac-Alès remplacées par des autocars.
 

Vers une nouvelle ligne Millau-Le Lioran ?

Jean-Marc Gibelin, vice-président du conseil régional d'Occitanie nous confie porter la demande d'une nouvelle liaison Millau-Le Lioran auprès de l'Etat et de SNCF-Réseau, pour "répondre à une demande de desserte en skirail", auprès de la station de ski cantalienne, à l'image de ce qui existe déjà dans les Pyrénées.

Ils élèvent des chèvres angora et cachemire à Vernay (Rhône)

Les + Lus