Cet article date de plus de 6 ans

Stéphane Gemmani, sur l'hébergement d'urgence : "Chaque commune doit avoir son propre dispositif"

Il était notre invité du JT de 19/20 mardi soir et a répondu à nos questions sur l'hébergement d'urgence, à l'arrivée de l'hiver. 
Stéphane Gemmani était notre invité du journal de 19/20
Stéphane Gemmani était notre invité du journal de 19/20 © France 3 Alpes
Stéphane Gemmani a fondé le Samu Social de Grenoble en 1990. Vingt-quatre ans après, la situation de l'hébergement d'urgence est toujours aussi préoccupante. En effet, l'hiver approche et la demande sera plus importante qu'en 2013. Interrogé par France 3, l'élu pointe du doigt l'insuffisance des dispositifs mis en place par l'Etat. Pour lui, la solution se trouverait davantage au niveau communal ou intercommunal : chaque commune devrait mettre en place son propre dispositif d'accueil, en fonction de ses capacités. 
 

Il ne faut pas dépasser plus de 10 personnes dans une unité d'accueil, sinon cela devient des mouroirs, des cache-misère, et on ne traite pas le mal à la source.  


Son intervention en intégralité dans notre journal du 19/20 : 
durée de la vidéo: 03 min 01
Interview de Stéphane Gemmani, fondateur du Samu Social de Grenoble

Stéphane Gemmani, un Grenoblois engagé 

Ce militant se bat contre l'exclusion des personnes en difficulté. Depuis sa création, le Vinci-Codex (Samu Social) organise des maraudes dans les rues de l'agglomération grenobloise et vient en aide aux sans-abris. Depuis 2008, Stéphane Gemmani est également conseiller municipal délégué à la Ville de Grenoble, en charge de l'accessibilité, de la prévention et de la préconisation sociale.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social