Suisse. Le "revenu de base pour tous" rejeté par votation

Les Suisses ont rejeté massivement, ce dimanche 5 juin, la création d'un revenu de base pour tous, salariés ou sans emploi. Un vote symbolique alors que le débat sur une telle mesure commence à faire parler en France également. 

© Maxime Quéméner / France 3 Alpes
Selon une projection de l’institut de sondage gfs.bern diffusée par la télévision publique suisse une heure après la fermeture des bureaux de vote à midi, 78% des électeurs ont dit non à ce projet controversé.

L'initiative populaire "pour un revenu de base inconditionnel" (RBI), soumise par un groupe sans affiliation politique, avait pourtant de quoi séduire. Elle proposait de verser chaque mois à tous les Suisses et aux étrangers vivant dans le pays depuis au moins 5 ans, une somme de 2.500 francs suisses (2.260 euros) par adulte, qu’il ait ou non déjà un emploi, et 650 francs suisses pour chaque mineur.

Mais aussi généreuse soit-elle, l’idée qu’on puisse recevoir de l’argent sans contrepartie apparaît inconcevable aux yeux d'une grande majorité des Suisses, qui portent aux nues la valeur travail. En 2012, déjà, inquiets de voir leur compétitivité baisser au niveau international, les électeurs suisses avaient refusé de porter leurs congés payés de 4 à 6 semaines.

L'initiative était soutenue par le seul parti des Verts, le gouvernement et les autres partis politiques dénonçant un projet utopique et trop coûteux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse international social économie