Tags injurieux et croix gammées sur la mosquée de Pont-de-Beauvoisin en Isère

© DR
© DR

On l'apprend ce lundi 5 mai, dans un communiqué de "l'Association du Juste Milieu", la salle de prière musulmane de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, a été la cible de tags injurieux dans la nuit du 1er au 2 mai. 

Par Franck Grassaud

Les tags et croix gammées ne se devinent plus. Un fidèle, choqué, les a recouverts à la bombe rouge. Mais une photo de "l'Association du Juste Milieu" témoigne encore de la profanation. On peut y voir des injures racistes et islamophobes. Face à ces comportements haineux, la communauté est abattue. Depuis 1991, date de l'achat de ces appartements transformés en salle de prière, les musulmans de Pont-de-Beauvoisin n'ont jamais été la cible de tels actes.

"Ici toutes les communautés s'entendent bien", explique un pratiquant, "on se réunit même régulièrement avec la communauté catholique pour "la fontaine de miséricorde", un moment de partage".

Reportage de Grégory Lespinasse, Vincent Habran et Thao Huynh
Profanation d'un lieu de prière Pont de Beauvoisin
Intervenants: Ahmed Hamdi, habitant du quartier; Abdel-Kader Chaib-Draa, habitant du quartier; Amar Daoud Gherib, trésorier de l'Association du Juste Milieu

Dans son communiqué, l'association qui gère la cette mosquée note aussi: "on ne pourra pas dire qu'il préexistait une ambiance tendue entre les habitants ou prétexter/insinuer que les musulmans posaient problème. Au contraire, la petite communauté musulmane entretient d'excellents rapports avec ses concitoyens. Il n'y avait jamais eu de problème de ce type en plusieurs décennies. Les riverains sont tous choqués. À force de s'acharner à stigmatiser les musulmans, de manière systématique et publique, cela ne fait qu'attiser la haine entre les citoyens et cela encourage certaines personnes peu scrupuleuses à passer à l'acte."

Une plainte a été déposée.

Vandalisme sur la mosquée


Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus