• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le téléphérique de la Bastille de Grenoble bloqué avec 37 personnes dans les cabines

© Isabelle Guyader - France 3 Alpes
© Isabelle Guyader - France 3 Alpes

Ce dimanche 29 juin, le téléphérique de Grenoble s'est arrêté vers 19h15. 37 personnes étaient à bord. Les pompiers et un hélicoptère ont procédé à l'évacuation. En cause, un câble moteur de l'appareil qui a déraillé à cause du vent, entraînant l'arrêt total de la machine.

Par France 3 Alpes

22h15, fin des opérations de secours

A 21h14. Les chiffres sont, cette fois, définitifs. 37 personnes ont été coincées dans les "bulles" de Grenoble. Il y avait en effet bien plus de monde qu'annoncé dans les cabines du bas. L'opération de secours devrait donc prendre un peu plus de temps que prévu et pourrait s'achever aux alentours de 22h15. Les personnes situées dans les cabines au sommet ont pu être évacuées par voie terrestre et redescendues en ville via les transports en commun. 

Reportage Frédéric Lefrançois et Pascale Ferradini
Reportage. Evacuation des bulles de Grenoble

Autre précision, l'origine de la panne semble désormais certaine: le câble moteur, et non porteur, a légèrement déraillé vraisemblablement à cause du vent. 

   >>> Lire aussi : Les twittos aux premières loges

A 21h00. Sur place, les pompiers en charge des secours expliquent désormais que l'opération de sauvetage par hélicoptère est en voie d'achèvement. Les derniers passagers coincés devraient être secourus dans la demie heure. Soit environ 2h 30 après le début de la panne. 

Une intervention rapide car parfaitement maîtrisée par les pompiers. Chaque année, ils organisent un exercice de sauvetage similaire à l'opération de ce soir. Preuve que, parfois, la réalité rejoint la fiction! 

Images
IMAGES. Sauvetage des bulles

A 20h50. Les opérations de secours se poursuivent sans encombre ni difficulté. Au total, une vingtaine de personnes ont été bloquées : 10, voire plus, dans les cabines du bas (sens montant) et 7 dans celles du haut (sens descendant). Pour les évacuer, 25 pompiers sont mobilisés dont les spécialistes du Grimp, le groupe d'intervention en milieux périlleux. 

Diaporama. Les opérations de sauvetage


A 20h33. La police municipale de Grenoble est obligée d'intervenir pour contenir les nombreux badauds et curieux massés sur les quais de l'Isère. Les agents sont également contraints de forcer les voitures à avancer. Un bouchon s'est logiquement créé. 

A 20h18. L'hélicoptère vient d'entamer l'évacuation de la première personne. 


A 20h15. Selon les premiers éléments communiqués par la Police de Grenoble, le câble porteur du téléphérique aurait dévié de son axe, voire déraillé, entraînant le déclenchement des systèmes de sécurité de la remontée mécanique et donc son arrêt complet. 

Pour l'heure, les techniciens n'arrivent pas à remettre les "bulles" en route. Un hélicoptère a donc été envoyé sur place pour faciliter l'évacuation des personnes toujours coincées. 

Le vent est sans doute la cause de cet incident. Entre 10 et 15 personnes sont coincées à l'intérieur. Les pompiers du Grimp, le groupe d'intervention en milieux périlleux, ont été dépêchés sur place. Selon certaines sources proches du téléphérique, il s'agirait du premier incident de ce genre depuis 1976, année d'entrée en service des actuelles "bulles" de Grenoble. 

A 19h15. L'alerte est donnée par les pompiers de l'Isère et aussitôt confirmée par le commissariat de Grenoble: les "bulles" du téléphérique de la Bastille sont coincées avec une quinzaine de personnes à leur bord. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus