Tuerie de Chevaline : les orphelines Al-Hilli bientôt indemnisées ?

© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP

Selon une information du quotidien Le Parisien, les fillettes britanniques laissées orphelines par la tuerie de Chevaline pourraient être prochainement indemnisées par la justice française.

Par Quentin Vasseur

Zainab et Zeena Al-Hilli ont demandé à être indemnisées par la justice française cinq ans après le meurtre de leurs parents et de leur grand-mère près d'Annecy, selon une information du quotidien Le Parisien.

Aujourd'hui respectivement âgées de 12 et 9 ans, les deux filles sont les seules survivantes de la tuerie de Chevaline.

Le 5 septembre 2012, leur père Saad Al-Hilli, ingénieur de 50 ans, leur mère Iqbal Al-Hilli, dentiste de 47 ans et leur grand-mère Suhaila Al-Allaf âgée de 74 ans étaient froidement abattus près du massif des Bauges par un meurtrier dont on n'a jamais pu retrouver la trace.


Zainab, à l'époque âgée de 7 ans, avait été touchée d'une balle à l'épaule avant d'être sauvagement attaquée à coups de crosse. Sa soeur, qui avait 4 ans au moment du drame, était restée blottie entre les jambes de sa mère et de sa grand-mère mortes.

Examen par un médecin expert


Toutes les deux vivent depuis chez leur tante, en Grande-Bretagne, où elles ont entamé une procédure d'indemnisation par le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI) comme le permet la loi française.

Toujours selon Le Parisien, un médecin expert a examiné les deux enfants pour évaluer le préjudice.

L'affaire a depuis connu depuis cinq ans nombreux rebondissements, mais n'a toujours pas été élucidée.

Sur le même sujet

Série Noël - Des recettes gourmandes et faciles pour les fêtes (épisode 2)

Près de chez vous

Les + Lus