Tunnel du Chambon: ce que le Conseil départemental de l'Isère a apprécié dans les propos de Manuel Valls

C'est rare. Un homme de droite salue les initiatives d'un Gouvernement de gauche. Et pour cause. Jean-Pierre Barbier, le président du Conseil départemental de l'Isère, a décroché l'appui de Manuel Valls pour toutes les mesures engagées pour gérer le dossier Chambon. 

© AFP
"L'Etat devait être au rendez-vous pour cet itinéraire de liaison inter-régionale (Grenoble-Briançon) à fort enjeu économique et touristique. J'ai entendu le Premier Ministre affirmer son soutien au projet de piste en rive gauche mis en œuvre par le Département, reconnaissant son caractère indispensable dans cette situation de crise. Je remercie le Premier Ministre pour l'engagement financier annoncé concernant l'aménagement de la piste en rive gauche (5M€), les navettes lacustres et les études et les travaux nécessaires au re-percement du tunnel (12 millions d'euros), solution pérenne". La tirade de félicitations est signée Jean-Pierre Barbier (Les Républicains)

   >>> Lire aussi: les promesses de Manuel Valls

Voilà le président du Département rassuré, lui qui a engagé, le 27 juillet dernier, les travaux de création de la piste de secours face à la montagne du tunnel du Chambon. "L'aménagement de cette piste est une impérieuse nécessité et l'unique solution techniquement fiable et réalisable à court terme, dans l'attente d'un rétablissement durable de la RD1091", justifie encore Jean-Pierre Barbier, qui a cru que l'Etat allait le lâcher, le préfet des Hautes-Alpes doutant de sa solution

Et le président de rappeler:
"Cette voie présente en effet le double avantage de: Les travaux d'aménagement, sauf aléas, se dérouleront jusqu'en octobre. La piste sera ouverte à l’automne.


Caractéristiques la "route"
Sans être une véritable route pour accueillir tout le trafic de la RD1091, l'aménagement consiste à ouvrir une voie en réutilisant une piste forestière déjà existante sur 90% du tracé envisagé et à franchir un éperon rocheux très pentu.

D'une longueur totale de 5,3km et d'une largeur de 3,50m, elle comporte des voies de garage tous les 150m environ pour croisement à vue et permettra la circulation de véhicules jusqu'à 19 tonnes.

Le Département promet que le risque avalancheux sera géré par déclenchement avec des fermetures préventives et des protections contre les chutes de blocs seront mises en œuvre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tunnel du chambon économie transports