De l’art funéraire pour faire son deuil

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert .

Une artiste de la Drôme travaille depuis peu l’art funéraire. Elle fabrique des stèles en mosaïque pour tenter de mieux faire accepter la mort.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Le week-end de la Toussaint sera marqué mardi prochain par le jour des morts.

C’est au pied du Vercors que Marie-Noëlle Garrigou s’est installée. Elle est une mosaïste reconnue.

durée de la vidéo: 02 min 07
De l’art funéraire pour faire son deuil ©France 3 Rhône-Alpes


Madeleine, une mère qui a perdu son fils, recourt à ses services pour fabriquer une stèle en mosaïque pour la tombe de son fils. Et elle participe activement à cette construction, depuis le printemps.

Une façon pour elle de faire son deuil. Elle a choisi de faire un arbre qui s'élève vers le ciel, une colombe, un soleil, une tarte au citron… autant de clins d'œil à son fils pâtissier.

C’est aussi un cheminement pour Marie-Noëlle Garrigou. Car l’art funéraire lui permet de tenter de faire des cimetières, des lieux qui reflètent lumière et beauté.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité