La lutte contre le moustique-tigre reprend en Alpes et en Rhône-Alpes

Photo d'illustration. / © AFP PHOTO / EID MEDITERRANEE
Photo d'illustration. / © AFP PHOTO / EID MEDITERRANEE

Le ministère de la Santé a relancé depuis le 1er mai son dispositif de lutte contre l'Aedes Albopictus, plus connu sous le nom de "moustique-tigre". Ce moustique originaire d'Asie est notamment implanté dans six départements d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Par Quentin Vasseur

Avec le retour de la chaleur, le moustique-tigre ressurgit comme tous les ans. Du 1er mai au 30 novembre, le ministère de la Santé met en place son dispositif de lutte contre cette espèce invasive.

Le dispositif vise également à surveiller les maladies virales que ce moustique est capable de transmettre, comme le virus de la dengue, du chikungunya, du Zika et de la fièvre jaune.

Venu d'Asie, il est aujourd'hui implanté dans 33 départements, dont le Rhône, l'Isère, l'Ain, la Savoie, la Drôme et l'Ardèche où il est "présent et actif", ainsi que dans la Loire où il a déjà été repéré.


L'Aedes Albopictus, reconnaissable à ses rayures noires et blanches et à sa petite taille, est extrêmement invasif et se développe près des villes et dans les zones urbaines denses. Pour lutter contre sa prolifération, les préfectures comptent sur la mobilisation des citoyens à travers plusieurs bons gestes.

  • Couvrir de façon hermétique ou à l’aide d’un voilage anti insectes fin les réserves d’eau de pluie
  • Vider une fois par semaine tous les réceptacles pouvant contenir de l’eau : coupelles sous les pots de fleurs, gamelles pour animaux, pieds de parasols …
  • Ranger à l’abri de la pluie les brouettes, arrosoirs, jouets
  • Curer les gouttières ou rigoles recouvertes d’une grille pour faciliter l’écoulement des eaux
  • Jeter les objets inutiles, boites de conserves, pneus usagés.

Si vous apercevez un moustique-tigre dans les mois qui viennent, n'hésitez pas à le signaler sur ce site internet.

A lire aussi

Sur le même sujet

Agriculteurs en colère dans la Loire (et ailleurs) : on vous dit pourquoi !

Les + Lus