Rhône-Alpes: les maires défendent leurs communes contre la baisse des crédits de l'Etat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Gonzalez
Bourg en Bresse le 21/09/2015
Bourg en Bresse le 21/09/2015 © France3 RA

Les maires de notre région se sont mobilisés, ce samedi 19 septembre, pour dénoncer la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales, qui pèse lourdement sur le budget des communes et menace selon eux les services publics.

Rassemblement d'élus ceints de leur écharpe tricolore, délégations reçues en préfecture... les édiles ont répondu par centaines à l'appel de l'Association des Maires de France (AMF). Cette journée d'action a réuni des maires de toutes tendances, dont de rares élus socialistes, pour réclamer une révision d'urgence du calendrier et de l'effort demandé.
L'AMF s'est d'ailleurs félicitée à la mi-journée d'"une première victoire pour les territoires". "C'est un message d'alerte qui doit permettre à l'Etat de prendre conscience de ce qui se passe dans les territoires et de l'accélération phénoménale de la dégradation, c'est un fardeau qui n'est pas tenable", a affirmé son président François Baroin (Les Républicains).
Dans l'Ain, plusieurs centainesd'élus de tout bord, ont défilé jusqu'à la préfecture à Bourg-en-Bresse.
 A Givors (Rhône), dont le maire est le DVG Martial Passi, des banderoles proclamant "cet équipement est menacé de fermeture, mobilisons-nous" avaient été déployées devant la médiathèque, le conservatoire de musique...

Entamée en 2014, la baisse des dotations aux collectivités doit représenter 3,67 milliards d'euros par an d'ici 2017, dont 2 milliards pour les communes et les intercommunalités. Une "amputation insoutenable", selon l'AMF, qui aura "de graves conséquences sur l'activité économique".
A trois mois des régionales, la mobilisation des élus locaux tombe mal pour le gouvernement, qui a répondu partiellement à leurs préoccupations en annonçant la création d'un fonds doté d'un milliard d'euros pour soutenir les projets d'investissement des collectivités.
Devant l'ampleur de la fronde, François Hollande avait appelé, dès vendredi 18 septembre, "tous les acteurs publics" à "faire des économies". Et la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR) a dénoncé une manoeuvre de François Baroin
et de la droite.
Côté gouvernement, la ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu, a rappelé que la baisse des dotations ne représente pour les communes "qu'une diminution de 1,84%" de leurs recettes annuelles de fonctionnement, "soit en moyenne 28 euros par habitant".
Mais l'inquiétude des élus est profonde et les maires ruraux, souvent sans étiquettes politiques, qui représentent près d'un quart des plus de 36.000 maires de France, ont participé massivement à la mobilisation.
Bourg-en-Bresse (01) : manifestation des maires

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.