Rixe d'Echirolles : La mère des deux militaires arrêtés livre son témoignage

Dans une interview accordée à RTL, Fathia, la mère des deux militaires impliqués dans la rixe d'Echirolles, livre son récit de la tragédie. Elle même inquiétée, puis libérée, elle raconte ce soir fatidique.   

La mère de Mohamed, ce militaire de 20 ans accusé d'être l'un des huit assassins présumés de Sofiane et Kevin lors d'une rixe à Echirolles, dénonce un "gâchis",vendredi dans la presse, tout en condamnant les auteurs de ce drame. "Mohamed m'a juré qu'il n'avait pas porté de coups de couteau", déclare Fathia.Certains l'accusent d'avoir incité Mohamed à monter une expédition punitive avec des copains de la cité de la Villeneuve pour venger un de ses frères.

"J'ai gâché ma vie, celle de mes enfants et des jeunes qui sont morts, j'ai tout perdu", poursuit-elle, accusant les meurtriers des deux jeunes. "Ce ne sont pas des êtres humains. Ils n'ont pas de coeur, ils n'ont rien", lâche-t-elle.

Une version personnelle des faits


Fathia raconte comment tout a commencé vendredi dernier devant le lycée Marie-Curie d'Echirolles, lorsqu'elle voit depuis son balcon son autre fils, Sid Ahmed, un militaire de 19 ans, se disputer avec le jeune frère de Kevin "pour un mauvais regard" et "se faire tabasser". Elle prévient Mohamed, alors en permission, qui dans la soirée se rend dans lequartier des Granges venger son frère avec des copains de la cité. Il y aura deux bagarres successives, dont la dernière débouchera sur le lynchage de Kevin et Sofiane.

Dans une interview recueillie par Serge Pueyo et diffusée par RTL, Fathia répéte ce que son fils Mohamed raconte ce soir-là à son retour de la bagarre mortelle. "Mon fils lui, il pleurait, il m'a dit 'maman, je savais pas que ça allait se passer comme ça', il m'a dit 'je crois que là-bas il y a eu des morts'", raconte-t-elle. Elle dit aujourd'hui craindre des représailles.

Ce document livre une version toute  personnelle. Le Parisien.fr rappelle que les deux militaires Sid Ahmed El H., 19 ans, et son frère aîné Mohamed Amine El H., 21ans, sont considérés comme étant à l'origine de la bagarre, selon le procureur. Mohamed a été mis en examen pour "assasinats" et écroué.En définitive,son frère Sid Ahmed a été mis hors de cause.Leur mère, Fathia, qui livre donc son propre témoignage, a été elle-même arrêtée, placée en garde à vue, puis libérée.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice