Cet article date de plus de 6 ans

Saint-Etienne : des salariés de Gibaud font un don de 116 RTT à une collègue

Elan de solidarité et de générosité au sein de l'entreprise Gibaud de Saint-Etienne. Une salariée a reçu de la part de ses collègues un don de RTT. Andrée Sasse peut profiter de 116  jours pour soutenir sa fille de 31 ans, gravement malade. 
Don de 116 RTT - Andrée Sasse et sa fille Audrey, émues par le geste des salariés de Gibaut et de la direction - 12/2/15
Don de 116 RTT - Andrée Sasse et sa fille Audrey, émues par le geste des salariés de Gibaut et de la direction - 12/2/15 © France 3 RA
Les membres de son équipe ont offert, individuellement, un jour de RTT pour Andrée Sasse. Cette initiative s’est ensuite diffusée sur l’ensemble du site Gibaud de Saint-Etienne. Au final : 116 personnes ont donné un jour de repos. La loi "Mathis" s'applique pour des parents dont l'enfant malade a moins de 20 ans. Mais l'entreprise n'a pas hésité à appliquer le texte ! Andrée et sa fille Audrey ont été touchées par ce geste collectif...
durée de la vidéo: 01 min 42
Saint-Etienne : des salariés de Gibaut font un don de 116 RTT à une collègue
Intervenants dans le reportage
1 - Andrée Sasse, Maman d'Audrey
2 - Audrey Sasse
3 - Marie-Carmen Da Silva, Responsable de l'atelier confection
4 - Christèle Burdier, Ouvrière de confection
5 - Frédéric Baudoin, Directeur Général


La loi "Mathys" de 2014 permet à des salariés de donner des jours de repos à un collègue dont l'enfant (de moins de 20 ans) est gravement malade. L'initiative avait d'ailleurs vu le jour dans la Loire en 2009, dans une entreprise de Saint-Galmier. Des salariés de l'usine Badoit de Saint-Galmier, avaient offert 170 jours de RTT à un collègue et père de famille. Christophe Germain avait ainsi pu rester jusqu'à la fin au chevet de son fils de 11 ans atteint d'un cancer. Mathys, hospitalisé à domicile, est décédé fin décembre 2009.  La proposition de loi avait été déposée en 2011 à l'Assemblée nationale par le député ligérien Paul Salen et adoptée en première lecture en janvier 2012. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité