Cet article date de plus de 6 ans

Voiron récupère le Festival International du cirque de Grenoble

Alors que la 13e édition du Festival du cirque vient de débuter à Grenoble, ce vendredi 21 novembre, les organisateurs annoncent un "déplacement" de la manifestation à Voiron. 
Créé en 2002 par le directeur du Palais des Sports de Grenoble, Guy Chanal, le Festival se targue depuis de recevoir les plus grands numéros internationaux du moment. Un événement qui attire chaque année 20.000 spectateurs et des vedettes invitées pour participer au jury. 

Mais voilà, en juillet dernier, Olivier Bertrand, conseiller municipal EELV délégué à l'animation, aux événements et aux temps festifs, a fait acter le retour en gestion directe par la Ville de Grenoble du Palais des Sports. Autant dire que la municipalité écologiste a 'débarqué' Guy Chanal, et avec lui les événements dont il assurait la promotion. En premier lieu, les 6 jours de Grenoble, devenus 3 jours, ont été condamnés. Et puis, le Festival du cirque. La nouvelle majorité souhaitant accueillir "plus d'événements, et dynamiser cet équipement auquel les Grenoblois sont attachés". Aux dires des élus, rien n'empêchait Guy Chanal de re-proposer son festival. Il a choisi une autre piste. 

Avec Jean-Pierre Foucault, qui enfile toujours le costume de Monsieur Loyal pour ce Festival, Guy Chanal a donc présenté son nouveau projet ce vendredi: déménager tout simplement le rendez-vous à Voiron, où la nouvelle municipalité UMP a déroulé le tapis rouge. C'est d'ailleurs le maire, Julien Polat qui a appelé Guy Chanal pour lui proposer de récupérer l'animation. Les 150.000 euros nécessaires à son organisation seront payés à 50/50 par la Ville et la communauté de communes. Seulement, Voiron n'a pas de Palais des Sports. C'est donc sous un chapiteau de 4000m2 que les 80 artistes seront désormais accueillis. La bâtisse temporaire, supportée par 16 mâts, sera dressée au Domaine de la Brunerie

"Qui vivra Voiron!" a conclu Francis Perrin, lors de la conférence de presse. Aux côtés d'autres personnalités, comme Jeannie Longo, le comédien a posé pour une photo de famille, comme pour symboliser "l'union sacrée" qui a permis de sauver ce rendez-vous, malgré le "mauvais coup" de Grenoble. 

Reportage Céline Aubert et Yves-Marie Glo
durée de la vidéo: 01 min 49
Avenir du Festival du cirque

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs