• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • SPORT
  • CULTURE
  • ÉCONOMIE

Bertrand Piccard nommé Ambassadeur de bonne volonté du programme des Nations Unies pour l’environnement

© France 3 Lorraine
© France 3 Lorraine

Le suisse Bertrand Piccard, premier homme à accomplir un tour du monde en ballon sans escale et créateur du seul avion capable de voler jour et nuit sans une goutte de carburant, a été désigné Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’environnement

Par E.H (avec communique COP21)

L’explorateur Suisse est actuellement en France dans le cadre de la COP21 où il plaide en faveur d’un accord ambitieux pour le climat et pour une plus large utilisation des énergies renouvelables. Il a reçu son titre lundi soir, lors d’une cérémonie organisée au Musée de l’Homme à Paris.

Ambassadeur de bonne volonté 

Pour Bertrand Piccard, son rôle d’Ambassadeur de bonne volonté du PNUE consistera à utiliser sa popularité afin de convaincre les décideurs politiques du monde entier, les entrepreneurs et les communautés qu’un monde neutre en carbone n’est pas moins impossible que de faire le tour du monde en avion sans carburant.
Il aura également l’occasion de consacrer les deux dernières étapes de son voyage solaire à l’engagement des jeunes et des enfants, en les invitant à admirer le Solar Impulse 2 de près et en les sensibilisant à une consommation énergétique efficace.

Le défi d'un tour du monde aérien sans utilisation d'énergie fossile

Au début de l'année et dans le but d’attirer l’attention du monde entier sur le potentiel des énergies renouvelables, Bertrand Piccard s’est lancé un défi apparemment impossible : faire le tour du monde à bord d’un avion exclusivement alimenté à l’énergie solaire. Avec son partenaire André Borschberg, le co-fondateur, PDG et second pilote de Solar Impulse, ils ont d’ores et déjà parcouru plus de 19 957 kilomètres entre Abu Dhabi et Hawaï. Le record le plus récent de leur épopée solaire est celui du vol solaire le plus long au monde sans escale.


Les énergies renouvelables sont l'avenir

Un rapport récent issu de la collaboration entre le PNUE, le Centre de collaboration de l’école de Frankfurt et Bloomberg New Energy Finance estime qu’au rythme actuel de mise en œuvre des énergies renouvelables, à savoir environ 0,7 % par an, il faudra attendre 2030 pour atteindre l’objectif des 20 % de la production mondiale d’électricité grâce aux énergies renouvelables. En prouvant que l’énergie solaire est une source énergie viable et durable, Bertrand Piccard vise à accélérer les progrès perceptibles et contribue grandement à réduire les émissions de gaz à effet de serre mondiales

A lire aussi

Sur le même sujet

Quétigny : un moyen-métrage tourné par des lycéens à Barcelone