Cet article date de plus de 7 ans

Coup de gueule des agriculteurs contre la directive nitrates

A Rennes, une quarantaine de militants de la FDSEA ont construit un mur de parpaing cette nuit, à l'entrée de la Direction régionale de l'environnement. Un coup de gueule contre la directive européenne sur les nitrates et les contraintes qu'elle implique.

© France 3 Bretagne


La directive européenne concernant les nitrates existe depuis 1991. Elle vise à préserver des pollutions agricoles notre ressource en eau. Des mesures qualitatives sont donc effectuées régulièrement pour mesurer la quantité de nitrates présents dans l'eau. Elle ne doit pas dépasser 50mg/l.

Depuis 1994, la Bretagne est hors des clous. Et, d'une façon générale, la France est mauvais élève en Europe. Elle a donc été contrainte de mettre en place des plans d'action afin de limiter les pollutions agricoles mais cela n'a pas suffi : la France pourrait devoir payer 20 millions d'euros d'amende pour non respect de la directive nitrates.

Pour éviter l'amende et se remettre en conformité avec cette directive, la France a décidé d'étendre à plus de 19 000 communes les mesures de restrictions agricoles prévues par son plan d'action (réduction des intrants alimentaires, notamment).

Les agriculteurs de la FDSEA ont organisé un mouvement de protestation contre cette directive nitrates et les contraintes de production qu'elle leur impose. Le tout dans un contexte politique particulier : des élections sont prévues en fin de mois dans les chambres d'agricultures françaises.
durée de la vidéo: 00 min 22
Nitrates : ITW de René Collin (FDSEA 35)

Interview de René Collin (FDSEA 35) :


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture environnement