• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rallye Aicha des Gazelles: la troisième étape

22 kilomètres de dunes / © @Maienga 2013
22 kilomètres de dunes / © @Maienga 2013

Au programme, les fameuses dunes de l’erg Chebbi, plus connues sous le nom des dunes de Merzouga. Les filles vont parcourir sur cet immense tas de sable une soixantaine de kilomètres. Le temps estimé est de 9 heures 30… Soit une moyenne de 7 à 8 km/h !

Par Stéphane Grammont

Les parcours, le choix des dunes, les reprises de cap vont être nombreux et vont obliger les concurrentes à faire de km en plus.
Sans compter que lorsqu'on appuie trop fort sur la pédale des gaz, les roues ont tendance à tourner plus vite que la normale, il n'y a pas d'adhérence, ou beaucoup moins... Les tankages (ou ensablements) risquent d’être nombreux. L’entraide entre Gazelles est de mise dans ces cas là.

La navigation est mise à rude épreuve.  Sur les dunes de Merzouga, vous êtes hypnotisé par le paysage grandiose et il n'y a rien de plus ressemblant à une dune qu'une autre dune.

Le choix stratégique de l’équipage 220 était le bon. Chercher l’itinéraire le plus difficile, qui rapportait le plus de points à l’arrivée. En effet, ce terrain de jeu est parfait pour elles. Elles connaissent les pièges des dunes et le pilotage sur le sable est le point fort de Pascale.

la coupe de l'étape 3 / © @Maienga 2013
la coupe de l'étape 3 / © @Maienga 2013

C’était sans compter sur la mécanique qui allait jouer bien des tours à la Team Roz Avel.


Pascale et Pilar se sont présentées le matin sur la ligne de départ sans leur Terratrip, cet instrument affiche la distance totale et partielle parcourue. Elle est indispensable pour donner une idée précise des distances effectuées pour reprendre des caps.  C'est le joujou de Pilar, aussi important pour elle que sa boussole.

Autre difficulté, dès 8h30 ce matin, une direction assistée qui devient dure, c'est une partie du circuit de direction qui se desserre et qui fuit. Tentative de réparation qui dure 90 minutes mais qui ne donne pas suffisamment satisfaction.
Elles sont obligées de s'arrêter régulièrement pour donner un coup de clé et remettre du liquide.   / © @Maeinga 2013

Ces deux handicaps ne les ont empêchés de faire un très bon parcours. Elles ont tapé un gros caillou qui a touché à nouveau le circuit de direction. Bref, c'est en piteux état qu'elles ont fini la journée, validant la majorité des balises excepté la dernière. Il faisait nuit, elles ont décidé de reprendre un bon point de repère et de rentrer directement au bivouac, il était environ 22 heures. Elles prennent donc une grosse pénalité.

Une obligation pour pouvoir confier la voiture à l'équipe de mécanos du Team ISUZU pour la retrouver en bon état demain matin.

Ces difficultés et pénalités n’ont pas empêché l’équipage de faire une belle remontée au classement :
23ème  de l’étape
   8ème  au général
   5ème  des premières participations.
Sur 150 participantes, c’est une très belle performance

Elles sont fatiguées mais le moral est bon.

Demain matin dimanche, départ à 6h00 pour la première épreuve marathon. Deux jours en autonomie totale, 350 km de hors-pistes, plus de 22 heures de conduite cumulées, pas d’assistance et un bivouac improvisé sous les étoiles.

Vous pouvez suivre la course en direct sur le site
www.rallyeaichadesgazelles.com

Equipage 220

Sur le même sujet

Pierre Karleskind, élu eurodéputé LREM

Les + Lus