Sidaction : un chercheur breton teste un vaccin

Publié le Mis à jour le

Le sidaction débute aujourd'hui et en ce qui concerne le sida, les avancées thérapeutiques sont là. Même s'il ne faut pas crier victoire trop vite... Un chercheur breton du CNRS, travaillant à la faculté de pharmacie de Marseille s'apprête à effectuer les premiers essais pour un vaccin. 

"Il ne faut pas crier victoire trop vite", c'est le mot d'ordre du Sidaction, qui commence ce vendredi et va durer jusqu'à dimanche. L'occasion de faire un don pour la recherche en particulier. Et dans ce domaine il y a des avancées, puisque les premiers essais pour un vaccin doivent être effectués à partir du 10 avril. Originaire de Paimpol (22), le docteur Erwann Loret, est le directeur du laboratoire CNRS, de la faculté de pharmacologie de Marseille, qui travaille justement à cette étude.
Après dix ans de travaux le Breton vient de recevoir l'autorisation de vacciner des malades à l'hôpital de la Timone à Marseille. Une approche thérapeutique prometteuse qui pourrait suppléer la trithérapie, traitement lourd avec beaucoup d'effets secondaires qui ralentit la progression de la maladie. La mise au point d'un vaccin pourrait être la première étape décisive pour vaincre la maladie.


Reportage à Lanloup (22) signé Bernard Le Roux et Ronan  Hirrien