Cet article date de plus de 8 ans

10 000 teufeurs au multison de Plogonnec (29)

Le Multison a démarré cette nuit à Plogonnec. 10 000 personnes y participent depuis hier soir, dans une ambiance bon enfant. Le week-end a été organisé, il y a sur place des toilettes sèches, un boulanger... Le multison a-t-il encore quelque chose à voir avec les free-partys ?
Une quinzaine de sound system est installée depuis vendredi, dans un grand champ privé au lieu-dit Stang Quilliou, à Plogonnec, au Nord de Quimper. La nuit s’est plutôt passée. Sur les 10 000 personnes présentes, 4 ont été évacuées à l’hôpital de la Cavale Blanche par les pompiers, pour "agression", ou "prise de médicament ou de drogue". Jusqu'à 15 000 teufeurs sont attendus. 

Multison, free-party ou teknival?

Le Multison a été créé il y a quelques années. C'est un événement annuel qui avait pour but de démystifier les free party. Ces mutisons rassemblent normalement, moins de monde qu'un Teknival. C'est aussi plus organisé et plus encadré qu'une free-party. Les préfets sont informés, les organisateurs connus. Pour le multison de Plogonnec, le préfet avait donné un avis favorable, pas le maire de Plogonnec. Les organisateurs, fédérés au sein de l'association Arts et Culture, avaient obtenu l'aval d'un agriculteur - l'oncle d'un organisateur qui a loué 13 hectares, au lieu-dit Stang Quillian et se sont engagés. Les organisateurs se sont aussi engagés à installer des sanitaires, de l'éclairage. Il y a bien des toilettes sèches sur place à Plogonnec. Un médecin et une association de protection civile avaient aussi très vite donné leur accord pour être présents ce week-end.  Il y a aussi entre 20 et 40 gendarmes sur place. 

Il y a deux ans à Riec-sur-Bélon, 8.000 teufeurs avaient fait le déplacement, ils pourraient être deux fois plus nombreux cette année. Les teufeurs viennent de tout l'ouest. Le multison doit se terminer dimanche à 18h.
Regardez le reportage de Claire Louet et Martine Guilcher

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeunesse musique