• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Québécoise Mylène Paquette tente une traversée de l’Atlantique à la rame

Grand jour pour Mylène Paquette. La rameuse québécoise s’embarque aujourd’hui pour une odyssée à bord d'«Hermel», embarcation avec laquelle elle traversera l’Atlantique Nord à la rame, en solitaire, pour une centaine de jours. Destination Lorient, dans le Morbihan.

Par Krystell Veillard

Mylène Paquette a quitté ce samedi à 8h35 la terre ferme d’Halifax à bord d'« Hermel » pour les 100 prochains jours. Sa destination Lorient, en France. Si elle réussi, la jeune Québécoise sera la première nord-américaine à réaliser un tel exploit.

« Ça fait longtemps que j’attend ce moment. Ceux qui me côtoient depuis quelques années savent toute l’énergie et les efforts que j’ai mis à l’aboutissement de ce projet. C’est vraiment mon rêve qui prend forme. Ce sera sans aucun doute la chose la plus grandiose que j’aurai accomplie dans ma vie ... J’espère avoir remercié tous les gens qui ont contribué de près ou de loin à ce projet, que ce soit mon équipe au sol ou toutes les personnes qui m’ont encouragé en cours de route par le biais de mes réseaux sociaux. Je vous emmène tous avec moi sur mon embarcation »


Ce 6 juillet 2013, la rameuse océanique a pris place à bord son embarcation seule, fin prête à s’attaquer à un défi extraordinaire : celui de traverser d’Ouest en Est les eaux tumultueuses de l’Atlantique Nord à la rame. Son objectif : devenir la première femme nord-américaine à parcourir les 2700 miles nautiques (5000 km) qui séparent la ville d’Halifax, en Nouvelle-Écosse à Lorient, en France.

Une passion pour la rame océanique

Mylène Paquette est une Montréalaise d'une trentaine d'années. Ayant travaillé auprès des enfants malades du CHU Sainte-Justine durant plus de 9 ans, c’est à la suite d’une bouleversante conversation avec une enfant gravement malade que Mylène choisit de changer sa vie. À 27 ans, elle découvre une discipline internationale avec laquelle elle tombe littéralement amoureuse : la rame océanique.
Après avoir été, en 2010, la première Québécoise de l’histoire à traverser à la rame l’océan Atlantique Sud en équipage, Mylène parcourra, cette fois en solitaire, l’un des océans les plus redoutés des navigateurs. Déjà, elle avait réalisé une première expérience en solitaire sur un parcours de 1200 km qui l’a menée de Montréal aux Îles-de-la-Madeleine au cours de l’été 2011.

Une aventure partagée

Tout au long de son parcours, Mylène partagera son aventure avec le public au moyen du web et des réseaux sociaux. Photos, vidéos, billets de blogs et reportages marqueront les différentes étapes de son périple.
Pour suivre Mylène en temps réel tout au long de sa traversée, écouter ses podcasts en direct de l’océan et voir des photos inédites, consultez l’une des adresses suivantes : www.mylenepaquette.com ou @MylenePaquette.

Mylene Paquette

 

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus