• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

TER Bretagne : 10,5 millions de voyages en 2012

La Sncf dresse son bilan annuel des TER en Bretagne avec des abonnés toujours plus nombreux : 10,5 millions de voyages en 2012, soit 5% de plus qu’en 2011 et 27% de plus qu’en 2007.

Par Krystell Veillard

Cette progression du TER Bretagne est due, en grande partie, à l’augmentation des abonnements pour les trajets quotidiens (Uzuël) et s’observe nettement sur les liaisons périurbaines et entre villes de moyenne distance (+10% entre Lorient et Vannes, +14% entre Brest et Landivisiau par exemple).

Davantage de dessertes et des gares modernisées

Face à ce succès, la Région, en lien avec la SNCF, renforce son offre de desserte (+25% en 10 ans) et met en circulation l’ensemble des trains disponibles aux heures de pointe. En 2012, elle a créé 13 nouvelles circulations et elle a ajouté des arrêts supplémentaires (45 au total). La Région a investit 200 M€ dans la mise en service, entre avril 2014 et 2016, de 17 rames à double niveaux, les “Regio2N”, qui disposent de plus grandes capacités, de 350 ou 500 places selon les modèles. Un équipement qui permettra de faire face aux situations de surcharge rencontrées sur quelques lignes aux heures de pointe.

La qualité de service est aussi recherchée par la modernisation des gares : les 116 haltes et gares du réseau disposent (ou sont en voie de disposer) d’un mobilier aux couleurs de la gamme Ter Bretagne, 16 gares ont été entièrement modernisées et 8 autres sont actuellement en travaux. La Région participe également au financement des 10 pôles d’échanges multimodaux (PEM) dans le cadre du contrat Etat-Région (Rennes, Saint-Brieuc, Guingamp, Morlaix, Brest, Quimper, Lorient, Auray, Vannes, Redon).

La Région a investit 314 M€  en 2013 pour le Ter Bretagne, soit plus d'un quart de son budget au transport Ter, pour les iInfrastructures, gares, matériels, exploitation… 

La Région lance un tarif Jeunes sur le Ter Bretagne

A compter du 1er septembre, 8 ou 15 €, ce seront les nouveaux tarifs appliqués aux jeunes de moins de 26 ans pour leurs trajets occasionnels sur le Ter Bretagne, quels que soient le jour et l’heure. A partir du 1er septembre, pour des voyages occasionnels, il n’y aura plus de tarif variable pour les moins de 26 ans sur le réseau TER Bretagne : ce sera 8 € pour un trajet de moins de 150 km ou 15 € pour un trajet de plus de 150 km. Un tarif simple, facile à retenir et intéressant financièrement puisqu’il permet d’obtenir jusqu’à 65% de réduction par rapport aux tarifs “normaux”.
La Région souhaite ainsi redonner du pouvoir d’achat aux jeunes et à leur famille (1,5 M€ par an). Les billets seront en vente à partir du 20 août en gare, mais aussi sur internet avec les billets à imprimer et téléchargeables sur KorriGo, la carte bretonne des déplacements.

Le TER breton en chiffres

  • 13 lignes ferroviaires et 9 lignes routières régionales
  • 126 points d’arrêts (40 gares -dont les 10 PEM financés dans le cadre du contrat de projets Etat-Région- et 86 haltes)
  • 350 trains par jour en moyenne
  • 97 cars Ter par jour
  • 10,5 millions de voyages en 2012

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus