Nouvel échec de remorquage du Victoriaborg au large de Saint-Malo

Publié le Mis à jour le

Jamais deux sans trois. C'est la troisième fois que la remorque du cargo Victoriaborg cède. Une loi des séries qui laisse le bateau néerlandais au large de Saint-Malo jusqu'à une nouvelle tentative.

Et un échec de plus pour le cargo Victoriaborg. Une nouvelle tentative de remorquage du bateau a eu lieu ce mercredi en tout début d'après-midi. Mais une fois de plus, la remorque a rompu avant le chenal qui mène au port de Saint-Malo, comme cela s'était passé vendredi dernier. Le Victoriaborg a du rejoindre une nouvelle fois sa zone de repli, derrière Cézembre, accompagné de deux remorqueurs, le Multratug 20 et l’Isa.

Pour Eric Geille le Chef des pilotes de St Malo, à bord du cargo ce matin, c'est une série noire, des coups de malchances incroyables. Selon l'agent maritime, le remorqueur ISA venu spécialement de Rotterdam n'a même pas pu atteindre le phare du Jardin, même lentement à moins de 2 nœuds. La houle a eu raison du "fusible" de la remorque prévu pour rompre à 150 tonnes de traction.
durée de la vidéo: 02 min 21
Eric Geille, Chef des pilotes de Saint-Malo

Une nouvelle tentative de remorquage est donc envisagé vendredi ... si les conditions de mer le permettent.


Un cargo victime de la tempête Dirk

C'est le 23 décembre, alors qu'il navigue au large de la pointe de Corsen que le Victoriaborg, chargé d'acier, est victime d'une avarie de barre après avoir perdu l'un de ses membres d'équipage à la mer. Le lendemain, rejoint par un remorqueur, il prend la direction du port de Rotterdam. Les conditions de mer sont très mauvaises et la remorque casse (la 1ère fois).

Les conditions météo difficiles qui perdurent depuis noël dernier ont contrecaré tous les plans envisagés : impossibilité de rallier Brest, le bateau qui s'abime alors qu'il patiente à l'abri au large de Roscoff et enfin une remorque qui cède vendredi dernier alors qu'il veut rentrer au port de Saint-Malo.