Attentat chimique à Rennes : l'exercice a mobilisé 200 personnes

Exercice chez les démineurs de Nantes / © France 3 Bretagne
Exercice chez les démineurs de Nantes / © France 3 Bretagne

200 pompiers, policiers, démineurs, agents municipaux.... ont été mobilisés pour un exercice grandeur nature simulant une catastrophe nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC) à Rennes ce samedi. L'opération s'est achevée vers 1h du matin.

Par Sylvaine Salliou

Cette opération visait à tester l’efficacité et la réactivité des services de l’Etat en cas d’attentat susceptible de mettre en oeuvre des substances nucléaires et/ou radiologiques et/ou biologiques et/ou chimiques (NRBC). Dès le début de l'après-midi, la préfecture a appliqué un scénario qui s'est terminé par la découverte d'une cocotte minute piégée, retrouvée dans le compartiment d'un TGV, rue Auguste-Pavie à Rennes. La cellule d'intervention chimique et biologique des sapeurs-pompiers a aussi été mobilisée.

L'exercice avait commencé à 13h30 samedi après-midi; avec la découverte d’une cache dans les jardins du Thabor à Rennes. Les services de déminage, les services de police nationale et municipale, et les pompiers étaient intervenus. 

Au total, 200 personnes ont pris part à l'exercice.



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus