Le boom des arnaques aux panneaux photovoltaïques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Molina .

Les litiges concernant l'installation de panneaux photovoltaïques se multiplient. Des démarcheurs peu scrupuleux présentent une installation  comme gratuite mais quelques mois après la signature d'un bon de commande, on se retrouve devoir rembourser un crédit à un taux exorbitant.

Une multitude de sociétés ont vu le jour et se sont auto-proclamées expertes dans la vente et la pose de panneaux photovoltaïques. Beaucoup promettent verbalement que l’installation vendue sera entièrement gratuite et qu’elle rapportera de l'argent à l’acquéreur ! Il n’en est rien. Afin que les victimes ne se rétractent pas dans le délai légal de 7 jours, certains commerciaux indélicats antidatent les bons de commande. D’autres font croire, à leurs victimes, qu’un spécialiste passera à leur domicile pour vérifier s’ils sont éligibles à l’installation photovoltaïque, si leur charpente supportera les panneaux, etc.. autant de procédés qui permettent de gagner du temps et de laisser le délai de 7 jours s’éteindre… ! 



L' arnaque est d'ampleur nationale et les associations de consommateurs comme l'UFC-Que choisir tirent la sonnette d'alarme. L'antenne brestoise de l'association recense 140 dossiers ouverts en 2013, quarante de plus qu'en 2012. Ufc-Que choisir considère le photovoltaïque comme



l'arnaque la plus importante de ces cinq dernières années tant par le nombre de victimes que par les sommes en jeu.



Une arnaque qui mène parfois jusqu'au surendettement. Les procédures sont longues et la crainte des associations de consommateurs. Le problème ? Plusieurs des société en cause disparaissent en cours de procédure puisque les actions pénales sont très longues.



Regardez le reportage de Claire Louet et Frédérique Huet.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité