Cet article date de plus de 7 ans

Trafic de drogue à Brest : le GIPN intervient

Le GIPN (Groupe d'Intervention de la Police Nationale) est intervenu ce mardi matin vers 6h à Brest dans le cadre d'une enquête sur un trafic de drogue. 11 kg de cannabis et 310 g d'héroïne ont été saisis. Trois personnes ont été interpellées et sont en garde à vue.
Photo d'illustration : le GIPN dans un immeuble le 06/11/2001à Nice
Photo d'illustration : le GIPN dans un immeuble le 06/11/2001à Nice © AFP - Pascal Guyot
L'opération de ce mardi matin est l'aboutissement d'un an d'enquête de la brigade des stupéfiants de la Sûreté de Brest. Ce mardi matin avec le soutien du GIPN, une opération a été menée dans quatre appartements du quartier de Pontanézen. De la drogue et de l'argent ont été saisis. Trois personnes ont été interpellés.

Un an d'enquête

Depuis un an les services de police surveillaient un trafiquant d'héroïne. Il effectuait de multiples rotations entre le Maroc et Brest. Au fil de l'enquête, ses clients sont identifiés et sa "nourrice" localisée. Dans le milieu de la drogue, une "nourrice" est une personne qui garde la drogue des trafiquants à son domicile et est ensuite rémunérée en contrepartie de son silence. 

11 kgs de cannabis

Quatre appartements du quartier populaire de Pontanézen ont été investis ce mardi matin, dès 6h, par la brigade des "stups" appuyée par des hommes du GIPN, en tout plus de 40 hommes. Au cours de l'opération, le dealer, la "nourrice" et le revendeur ont été interpellés. Les forces de l'ordre ont également saisi :
- chez le trafiquant : 2500 euros
- chez la "nourrice" : 10 kg de cannabis et 310 g d'héroïne, ainsi que des armes de poing, des balances de précision et un coffre-fort
- chez le revendeur : 1kg de cannabis et 3000 euros.

Les trois personnes interpellés sont ce mardi matin en garde à vue au commissariat de Brest.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police drogue