Cet article date de plus de 7 ans

Procès Agnelet : Guillaume contre les siens

Guillaume Agnelet a confirmé, devant la cour d'assises à Rennes, ses déclarations accusant son père Maurice du meurtre de sa maîtresse Agnès Le Roux en 1977. Sa mère les "conteste formellement", de même que son frère Thomas.
Guillaume Agnelet à son arrivée ce mercredi 4 avril 2014 à la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine
Guillaume Agnelet à son arrivée ce mercredi 4 avril 2014 à la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine © AFP - JS Evrard
"Oui je les confirme", a répondu ce mercredi matin Guillaume Agnelet à la question de savoir s'il réitérait ses propos accusant son père Maurice du meurtre de sa maîtresse Agnès Le Roux en 1977.  "Je viens pour retranscrire ce qui depuis près de 30 ans est au plus près de mes souvenirs. Je ne viens pas pour faire la guerre". il a précisé qu'il s'agissait pour lui d'un choix "cornélien". "Je savais quelles conséquences ça pourrait avoir".

Guillaume Agnelet a assuré que son père lui avait dit lorsqu'il avait 16 ans: "Tant que le corps n'est pas retrouvé, je ne risque rien. Moi je sais où il est le corps".
"J'espère qu'avec le temps ils atterriront", a finalement déclaré, en larmes, le fils Guillaume devant ses parents.

Face à ces accusations réitérées, Maurice Agnelet a nié en bloc. "Je partage l'avis de sa mère: il est en souffrance", a t-il dit.

La mère conteste les accusations

Peu de temps avant, l'ex-femme d'Agnelet, Annie Litas, a contesté que Maurice Agnelet lui ait confié avoir tué sa maîtresse Agnès Le Roux.
"Je trouve ça totalement irréaliste et rocambolesque. Je n'ai jamais prononcé ces propos", a-t-elle déclaré lors d'une visioconférence depuis Périgueux.

Un peu plus tôt, la mère, Anne Litas, a fondu en larmes lorsque l'avocat général l'a interrogée sur une carte postale d'un autre fils, Jérôme, aujourd'hui décédé, qui avait envoyé une carte postale traitant ses parents d'assassins". Mme Litas pleurait toujours pendant les déclarations de Guillaume.

L'autre fils conteste aussi

Guillaume a ensuite été confronté à son frère Thomas en fin de matinée. Thomas, qui soutient l'innocence de leur père, a de nouveau contesté les déclarations de Guillaume, notamment les confidences que Maurice Agnelet leur aurait faites. "Pour moi ça n'a jamais existé".

Alors qu'il semblait envisageable mardi, le renvoi du procès est possible mais apparaît improbable au terme de presque quatre semaines d'audience. Le verdict est attendu pour vendredi.

Agnès le Roux, riche héritière d'un casino niçois, avait mystérieusement disparu lors du week-end de la Toussaint, en 1977. Depuis, personne n'a revu la jeune femme ni son véhicule.
Bénéficiaire d'un non-lieu en 1985, puis acquitté en 2006, Maurice Agnelet a été condamné en appel à 20 ans de prison en 2007 pour le meurtre d'Agnès Le Roux, avant que la Cour européenne des droits de l'Homme estime début 2013 que ce procès n'était pas équitable.

Compte rendu d'audience de Josette Sanna :

durée de la vidéo: 01 min 49
Procès Agnelet, Guillaume seul contre tous

Intervenants du reportage :
- Me François Saint-Pierre, avocat de Maurice Agnelet
- Me Hervé Temime, avocat des parties civiles
- Josette Sanna, journaliste France 3

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
procès agnelet justice