• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le PS du Finistère veut la “dissolution” du mouvement des Bonnets Rouges

Thierry Merret, directement visé par le PS du Finistère / © Mathieu Herry
Thierry Merret, directement visé par le PS du Finistère / © Mathieu Herry

Après la journée de mobilisation, entre 1000 et 5000 personnes, et le déversement d'échalottes avariées devant la préfecture de Morlaix, le PS du Finistère a réagi via un communiqué. Les "portes-parole qui ne représentent qu'aux-mêmes" devraient songer à la "dissolution" de leur mouvement.

Par Stéphane Grammont

Douze bennes d'échalottes ont été déversées devant la préfecture de Morlaix, bien qu'une délégation de trois portes-parole, dont Thierry Merret, ait été reçu.

Le président de la FDSEA du Finistère avait préparé et annoncé ce renfort des légumiers. 

La fédération PS du Finistère a réagi vivement à ce rendez-vous pris "pour casser". mais, estime le communiqué, "il manquait un élément, et pas des moindres, pour que cette journée d’insurrection soit un succès : l’adhésion des Bretonnes et les Bretons. Car il est clair que les porte-paroles des bonnets rouges ne représentent qu’eux-mêmes : un élu du centre Finistère à l’égo surdimensionné et un producteur de légumes ultra-libéral."

Les Bonnets Rouges à Morlaix







Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus